Les graines germées une source inestimable de vitamines

Les graines germées une source inestimable de vitamines

Les graines germées une source inestimable de vitamines

Les graines germées sont des graines que l’on a fait germer hors sol, à des fins d’alimentation, de boisson ou de préparation de semis. Elles ont des propriétés nutritionnelles supérieures aux graines sèches : les taux de vitamines et enzymes sont démultipliés par la germination.

Qu’est ce que la germination ?

On peut faire germer, avec un peu de technique et un faible investissement (l’achat des graines), ses propres graines chez soi, pour sa propre consommation. Les principes de base sont relativement simples et disponibles pour tout le monde: eau + air + chaleur + lumière indirecte.
Le processus : D’abord faire tromper les graines dans une eau pure. Après le trempage, il faut s’assurer que les graines soient toujours humides pour leur développement. Il suffit en général de les rincer deux fois par jour. En les remettant sur un tamis sec par exemple. L’eau de rinçage sert également à éliminer les substances rejetées par l’activité de transformation de la graine. Utilisez de l’eau à température ambiante (17 à 20 °C). Le tamis peut être remplacé par un récipient sec et couvert d’un tissu car Les graines ont besoin d’air (oxygène) pour leur développement. Il ne faut donc pas fermer le récipient ou le bocal hermétiquement. La toile moustiquaire, permet un échange d’air tout en protégeant de la poussière.
Attention, ne pas exposer vos graines à la lumière directe du soleil. Vous obtiendrez des pousses plus ou moins vertes (chlorophylle) selon que vous les exposez plus ou moins à la lumière. Enfin, sachez que les graines germent à température ambiante, et d’autant plus vite que la température est élevée. Si vous le faites en été la germination se fera plus rapidement en hiver, entre 4 et 7 jours pour l’haricot par exemple.

Deux étapes pour obtenir des graines germées chez-soi

  • Etape 1 : Trempage: Faire tremper dans un récipient quelques heures dans un récipient avec de l’eau de source ou de l’eau filtrée.
  • Etape 2 : Germination et croissance: Laisser germer les graines au sec pendant quelques jours, en les rinçant chaque jour.

L’idéal est de consommer les graines fraîches si riches en vitamines et de ne pas les conserver. Les risques de moisissures et de développement bactériens augmenteront autrement.

L’astuce en plus

Préparez votre propre petit sac en tissu en gaze ou dans un tissu assez fin, pour faire germer vos graines, sans que les pousses de graines puissent traverser le tissu du sac. Pour humidifier, il suffit de tremper le sac ! Aération, lumière et chaleur garanties.

Précaution d’hygiène :

Pour éviter la prolifération bactérienne, les graines germées doivent être conservées au froid et être consommées rapidement. Vous pouvez aussi les rincer à l’eau vinaigrée avant de les consommer.

Qu’est ce qui se passe pendant la germination ?

Il faut savoir que le tissu végétal normal contient environ 90 % d’eau tandis que la graine en contient entre 5 et 18 %. Pour sortir de son état de repos, la graine doit être trempée dans l’eau de préférence pure. Si eau de robinet, prenez soin de laisser reposer l’eau 48 heures afin d’évacuer le chlore qu’elle contient. C’est la phase de prégermination. Ensuite vient la phase de germination, moment d’intense activité de transformation de la graine : les réserves de la graine sont transformées pour sa croissance, la quantité de vitamines est multipliée par 3 à 12 suivant le type de graine. Jusqu’à 200% en plus de vitamine B6 par exemple, et jusqu’à 600% en vitamine C.

Quelles graines faire germer ?

Il est possible d’utiliser presque toutes les graines germées dans l’alimentation. Toutes les graines des plantes sont utilisables à l’exception de celles qui ont des parties toxiques (exemple graines de tomate, d’aubergine et de rhubarbe). Sont par contre à consommer :

  • Les légumineuses: fenugrec, haricot mungo, lentille, pois chiche.
  • Les céréales: avoine, blé, maïs, millet, orge (non mondée), sarrasin, seigle, quinoa, riz…
  • Les oléagineux : sésame, tournesol, avec les fruits oléagineux : amandes, noisettes,
  • Les légumes : brocoli, carotte, céleri, choux, épinard, fenouil, navet, oignon, poireau, persil, radis…
  • Les mucilagineux : cresson, lin, roquette, moutarde…

Du riz germé pour faire le plein d’oligo-éléments

Pour sa germination, humidifiez-le abondamment, le riz pousse dans des rizières, il a besoin de beaucoup d’eau. Sa germination est longue, autour de dix jours. Quand il est prêt, il est conseillé de le cuire, à 40° afin de le ramollir tout en gardant ses valeurs énergétiques. Riche en amidon assimilable, il contient des éléments minéraux (cuivre, magnésium, phosphore, Soufre, etc.) ainsi que des vitamines B1, B2, B3, B6, C.

Comment consommer les graines germées ?

De préférence crues, elles gardent ainsi toute leur richesse. Pour certaines graines relativement dures, vous pouvez opter pour une cuisson à température douce. Pour la graine de lin, dès qu’apparaissent deux folioles, qui s’ouvrent en laissant tomber les téguments, les pousses de graines germées sont prêtes à être consommées. Excellent diurétique et adoucissant, conseillé dans les inflammations des voies digestives et urinaires, le lin est surtout très riche en oméga3.
Le petit pois, lui pousse en huit jours. Pour une meilleure digestion, le cuire à moins de 40°. Il a la faculté de diminuer le taux de sucre dans le sang et sa richesse en fibres réduit le cholestérol.

Des sujets qui vous intéressent