Épices pour soigner les maux d’hiver

En plus de conférer les saveurs et de transformer les plats, certaines épices ont également des propriétés médicinales. En effet, il y a des épices qui peuvent traiter des problèmes de santé et alléger certains maux. Elles sont d’autant plus utiles en cette saison hivernale durant laquelle notre organisme est plus fragile que pendant le reste de l’année. Voici une liste de quelques épices qui vous feront beaucoup de bien….

Le curcuma

Le curcuma est une plante qui appartient à la famille du gingembre et de la cardamome. Très consommée en Inde, cette épice est connue pour ses vertus anti-oxydantes, anti-inflammatoires, antibactériennes, antifongiques et anticancéreuses puissantes. D’ailleurs, l’Inde est l’un des pays qui présentent un taux de cancer de l’intestin le plus faible, et ceci est  probablement dû à la forte présence du curcuma dans les différents plats indiens. La consommation du curcuma est très recommandée pour lutter contre les maux digestifs, pour prévenir les complications liées à la grippe et pour soulager les douleurs articulaires hivernales.

Utilisation en cuisine :

Incorporez le curcuma dans votre alimentation : ajoutez une demi-cuillère à café dans les plats qui contiennent de la viande ou des poissons, les potages, les soupes, le riz, etc. C’est délicieux. Pour lutter contre le rhume, vous pouvez boire un verre de lait chaud avec 1 cuillère à café de curcuma en poudre et une pincée de poivre. Vous pouvez également boire de l’eau chaude citronnée avec du curcuma : ajoutez une demi-cuillère à café du curcuma à un verre d’eau chaude. Mélangez bien, puis rajoutez une cuillère à café de miel et du jus de citron (1/2 citron).

La Cannelle

La cannelle est l’une des épices les plus anciennes, elle était utilisée pour préparer des onguents afin d’embaumer les corps en Egypte il y a 2500 ans. Contrairement à la plupart des épices qui présentent la semence d’une plante, la cannelle est la couche intérieure d’écorce d’un arbre originaire du Sri Lanka, séchée et roulée. Cette épice est antiseptique, antifongique et très riche en antioxydants et en antibiotiques naturels.

Dans ce sens et selon l’indice ORAC, qui sert à évaluer la capacité anti-oxydante dans différents aliments, la cannelle est classée n ° 7 sur 500 autres aliments, épices et herbes. Dans une autre étude qui a comparé l’activité anti- oxydante de 26 épices, la cannelle a été jugée gagnante et même possédant une capacité anti-oxydante plus élevée que celle de l’ail, du thym, du romarin et de l’origan. Il est très recommandé de consommer la cannelle en hiver, car elle aide à traiter la toux, à soulager la nausée et à faciliter la digestion.

Utilisation en cuisine :

Versez de l’eau bouillante sur un rouleau de cannelle et une branche de thym (le thym est un antiseptique naturel aussi). Laissez reposer 15 min. Et voilà votre tisane prête. Vous pouvez également faire un condiment à la cannelle et au miel avec 1 tasse de miel et 3 cuillères à soupe de cannelle moulue. Stockez dans un pot recouvert, puis utilisez sur des crêpes ou sur votre toast du matin. La cannelle finement moulue peut être utilisée pour aromatiser la viande et les plats à base de volaille. aussi. On peut introduire des notes sucrées avec des raisins secs dans ces plats.

Le romarin

On ne présente plus le romarin, une épice majeure en hiver, très consommée en infusion et en huile essentielle. Le romarin est très bénéfique car il contient des principes actifs qui sont de puissants antioxydants et antiinflammatoires. Il renforce le système immunitaire et aide à lutter contre les problèmes respiratoires (asthme et différentes infections respiratoires). Notez aussi qu’il stimule la vésicule biliaire et dynamise donc le transit, souvent ralenti en hiver. Depuis des milliers d’années, chez les anciens peuples, le romarin est vénéré comme une plante qui stimule l’intellect et l’intelligence de façon générale. En effet, la recherche moderne démontre ses capacités à améliorer la concentration, stimuler la mémoire et même pour combattre la dépression.

Utilisation en cuisine :

Associé au thym, le romarin, c’est une saveur unique, notamment dans les plats de viande et volaille. Notez enfin que le romarin aide à lutter contre les composés cancérigènes qui se forment sur les viandes grillées. On finit donc par ce conseil pratique : avant de griller de la viande ou de la volaille, faites-les mariner pendant quelques heures dans des mélanges d’épices qui contiennent du romarin.

Noix de muscade

La noix de muscade est connue pour ses actions anti diarrhéiques. C’est ainsi que sa consommation est très recommandée en cas d’infections hivernales du système digestif. Ces infections sont associées aux nausées, vomissements, crampes abdominales et bien sûr la diarrhée.

Par ailleurs, une étude de l’Université américaine Cornell a montré que la noix de muscade possède également des propriétés antibactériennes ,anti-inflammatoires et analgésiques. Elle est donc efficace pour traiter les infections respiratoires comme la bronchite, la grippe, et les maux de gorge…

Attention : il faut consommer la noix de muscade avec modération (de l’ordre des milligrammes) ; une surconsommation peut être dangereuse pour votre santé ! Ça peut même provoquer des hallucinations et des troubles cérébraux.

Utilisation en cuisine :

Vous pouvez boire un jus de citron tiède additionné de miel avec une pincée de poudre de noix de muscade. Vous pouvez également faire un café avec de la noix de muscade : préparez votre café, puis ajoutez le sucre, la mousse de lait et enfin, saupoudrez avec une pincée de cannelle et une pincée de noix de muscade râpée. Vous pouvez aussi l’utiliser dans vos sauces ou pour épicer vos salades. Elle est délicieuse également pour aromatiser un cake fait-maison.

La coriandre

En général, on consomme les feuilles ou les graines de coriandre. Le Dr Guy Avril, ancien médecin généraliste qui, à sa retraite, s’est formé à la médecine chinoise, confirme que la coriandre est l’une des épices détox les plus puissantes. Outre ses propriétés antibactériennes qui peuvent réduire le risque de cancer et baisser le cholestérol, la coriandre aide efficacement à lutter contre la grippe grâce à ses actions antiseptiques. Notez enfin qu’elle combat l’acidité gastrique, soulage les ballonnements et décongestionne le foie.

Utilisation en cuisine :

Vous pouvez faire une tisane de coriandre : mettez une cuillère à soupe de feuilles ou graines de coriandre dans un verre, puis ajoutez de l’eau bouillante. Laissez infuser environ 10 min, puis filtrez et sucrez si besoin. Buvez cette tisane 30 min avant chaque repas. Elle aide à atténuer les courbatures et à soulager les douleurs articulaires dues aux maladies de l’hiver. Vous pouvez également utiliser la coriandre moulue pour épicer vos plats, par exemple avec la viande blanche, les potages ou les purées.

Le piment de Cayenne

Une épice très orientale qui réchauffe le corps. Elle est idéale en hiver pour booster la circulation sanguine et le métabolisme général. Il faut dire qu’elle booste aussi la libido et qu’elle aide en plus à brûler les graisses. Notez par exemple les résultats de cette étude qui démontre que lorsqu’une personne consommait un apéritif avec des piments rouges, elle consommait 15% de moins de nourriture. Contrairement aux idées reçues, le piment de Cayenne, consommé à des doses précises, n’est pas irritant. Au contraire, il est bienfaisant pour l’estomac, il stimule les enzymes digestives et aide les intestins à se nettoyer. Il faut savoir également que le piment de Cayenne réduit le cholestérol sanguin LDL, les triglycérides et diminue la formation de caillots sanguins.

Utilisation en cuisine :

Le piment de Cayenne est à ajouter à tous les plats, toutes les sauces. C’est une épice qui peut transformer un plat au goût fade en un plat délicieux !

Moins de médicaments, plus d’épices

Les effets indésirables des médicaments sont incalculables, les erreurs de prescriptions et les scandales sanitaires ne sont plus un scoop. Apprenez donc à diminuer votre consommation de médicaments tant qu’il y a des milliers d’épices, d’herbes et de méthodes naturelles qui peuvent prévenir et même permettre de guérir de plusieurs maladies. Vous savez tout maintenant des épices bienfaisantes pour votre santé. Ajoutez-les donc à vos plats d’hiver pour assurer une saveur supplémentaire et booster votre système immunitaire !

Des sujets qui vous intéressent