Méditation alimentaire prenons conscience de ce que nous mangeons !

Ce que nous mangeons se répercute inévitablement non seulement sur notre santé, mais également sur notre état d’âme. Toutefois, le rythme effréné de la vie moderne nous empêche souvent de prendre conscience de nos habitudes et de savourer nos repas. Résultat : les mauvaises habitudes s’installent sans même que nous nous en rendions compte, d’où l’intérêt d’adopter la méditation alimentaire, une méthode très peu contraignante qui nous aide à renouer avec le plaisir de passer à table tout en nous amenant à perdre du poids

Plus qu’un régime, un profond changement de nos habitudes

Une alimentation déséquilibrée est synonyme de perte du plaisir de manger. C’est là qu’intervient la méditation alimentaire, une méthode qui nous aide à prendre conscience de nos mauvaises habitudes pour pouvoir les changer. Sans frustration, ni culpabilité, nous réapprenons, progressivement, à manger sainement et à retrouver le plaisir de passer à table en suivant des étapes très simples :

  • Aménager de l’espace et du temps : pour bien manger, il faut se faire de la place ! Pas sur un coin du bureau, ni dans la voiture, mais en vous installant sur une chaise devant une table aménagée à cet effet. De la même manière, on ne mange pas en travaillant ou en regardant la télé. Manger est un plaisir, profitez-en pleinement !
  • Communiquer avec la nourriture : non pas en lui parlant, mais en prenant le temps de la contempler, de la sentir, de penser à ses origines… Qu’il s’agisse d’un plat que vous mangez régulièrement ou d’un nouveau met que vous découvrez, manger en pleine conscience suppose justement de prendre conscience de ce que nous mangeons !

Alors, on note les couleurs et les formes, on pense à la charge de travail qu’il a fallu fournir pour que ce met arrive dans votre assiette (où cette nourriture a poussé, dans quelles conditions ? Comment a-t-elle été conditionnée ? Transportée ?)

Au moment de mettre la première bouchée dans votre bouche, essayez de détecter tous les arômes, la texture, les subtilités. Prendre le temps de mastiquer et de goûter votre nourriture.

vous permettra de déterminer si vous mangez trop gras, trop sucré, trop salé. Vos habitudes alimentaires changeront progressivement pour laisser place à des plats sains et succulents qui vous donnent du plaisir.

  • Notez votre ressenti : apprenez à détecter les émotions associées à votre repas. Etiez-vous serein ou au contraire stressé ? Etiez-vous heureux ? Autant de questions qui vous permettront de retrouver un rapport sain avec la nourriture.

En pratiquant la méditation alimentaire sur un seul repas par jour (le dîner par exemple puisque vous aurez tout votre temps), vous vous rendrez vite compte de ses bienfaits et l’adopterez à chaque fois que vous mangez.

Une perte de poids en douceur

Le principal avantage de la méditation alimentaire est qu’il ne s’agit pas d’un régime restrictif qui entraîne un sentiment de frustration. Il n’y a pas non plus d’objectifs hebdomadaires ou mensuels à atteindre. L’idée est d’apprendre à aimer ce que l’on mange tout en modifiant progressivement nos habitudes alimentaires.

Tout un processus qui consiste à habituer les papilles à une alimentation plus saine et plus savoureuse. La perte de poids suivra automatiquement, non pas d’une manière spectaculaire avec le redoutable effet yoyo, mais petit à petit et durablement.

En prenant conscience de vos mauvaises habitudes et en changeant votre alimentation vous vous sentirez en meilleure forme avec en prime la réduction de risque de maladies cardio-vasculaires dues à une nourriture déséquilibrée.

Est-ce contraignant ?

Au départ oui puisque nous résistons souvent au changement même positif. Ainsi, si vous stressez à l’idée de prendre du retard sur votre travail en prenant le temps de bien manger, rappelez-vous que vous serez beaucoup plus serein et donc plus productif à la fin du repas.

De la même manière, il y a une grande différence entre prendre conscience des mauvaises habitudes alimentaires et les changer. Vous vous sentirez peut-être frustré en diminuant la quantité de mauvais gras que vous avez l’habitude de manger, mais ce sentiment évoluera au fil du temps vers la fierté d’être parvenu à changer vos habitudes alimentaires. Le tout est de ne pas forcer les choses et de laisser le changement s’opérer naturellement.

Mieux encore, nous pouvons tous et toutes pratiquer la méditation alimentaire qui sera bénéfique autant à celles et ceux qui culpabilisent à cause de leurs mauvaises habitudes qu’aux personnes qui n’en ont pas conscience.

Il y a faim et faim

La méditation alimentaire nous aide à déterminer notre type de faim et à opter pour le plat adéquat en conséquence. Ainsi, nous ne mangeons pas de la même manière lorsque nous le faisons pour combler une baisse d’énergie, lorsque nous recherchons du réconfort ou lorsqu’il est simplement temps de passer à table. En prenant conscience du type de faim que nous ressentons, nous apprenons à mieux estimer la quantité et le type de nourriture nécessaires pour combler cette faim.

Des sujets qui vous intéressent