Un régime minceur paléo ?

Un régime minceur paléo ?

Un régime minceur paléo ?

Un régime minceur paléo ?

Nos ancêtres à la période du paléolithique étaient des chasseurs et des cueilleurs donc ils se nourrissaient de poissons gras, de viandes mais aussi de fruits résultat de leurs cueillettes. Un régime équilibré que certains scientifiques ont essayé de répliquer tout en l’adaptant à notre époque car il serait bénéfique pour la prévention des maladies cardio-vasculaires.

Que consommaient nos ancêtres du paléolithique ?

Le régime minceur paléo n’est certainement une invention puisqu’il se base sur les habitudes alimentaires de nos ancêtres qui avaient vécu lors de la période du paléolithique. Ils ne sont donc familiers ni avec le sucre, ni avec tout ce qui est laitages et encore moins avec les céréales qui sont arrivées plus tard avec l’agriculture.

Ils consommaient donc du poisson, de la viande et des baies sauvages. Grâce à cette alimentation, ces derniers devaient être protégés de presque toutes les maladies de notre ère comme le cholestérol, le cancer, l’obésité, le diabète, …

En effet, avant l’avènement de l’ère agricole, le régime alimentaire des hommes de cette époque mangeaient principalement les fruits de leurs cueillettes qui composaient à peu près 70% de leur régime alimentaire. C’était des légumes, des fruits, des noix et bien sûr des baies.

Les plantes de l’époque étant plus riches en protéines pendant le paléolithique, ils n’avaient pas besoin de consommer énormément de viandes, qui au final ne composaient que 30% de leur régime alimentaire.

Pour manger paléo à notre époque, focalisez vous donc sur les légumes et les fruits, sur les acides gras poly-insaturés comme on en trouve dans le poisson, les avocats, l’huile d’olive ou encore les noix. De l’autre côté, veillez à éliminer de votre alimentation tout ce qui est aliments qui sont inadaptés par rapport à notre système digestif comme les produits laitiers (surtout entier), les sucres, les viandes grasses, les légumineuses.

Pensez quand même à faire très attention à contrôler les quantités de glucides consommées au quotidien et de ne pas dépasser les 55g par jour afin de stabiliser votre poids et 30g si votre but est un régime minceur.

Quelques conseils par rapport au régime paléo

Pendant la période du paléolithique, les hommes n’avaient pas réellement de choix en ce qui concerne leur régime alimentaire puisqu’ils consommaient ce qu’ils avaient sous la main. D’un autre côté, cette alimentation est recherchée aujourd’hui parce qu’elle est pauvre en calories et en graisses.

Les conditions de vies à cette époque là faisaient qu’ils fournissaient un grand effort physique pour assurer leur survie ce qui contribuait bien sûr à protéger leur organisme de certaines maladies. Seulement, il ne faut croire que ce régime paléo est une solution miracle car ces maladies des temps modernes ne sont pas liées uniquement à nos habitudes alimentaires.

C’est plus une autre manière de s’alimenter qui vous apportera un certain équilibre ainsi que des bienfaits à votre organisme, qu’un régime amincissant.

Le « régime » paléo prend de plus en plus d’ampleur aux Etats-Unis, au Canada et même en France. Il est surtout très apprécié par les personnes qui ont du mal avec la digestion des produits laitiers ou qui ne veulent plus consommer des produits trop gras et trop sucrés.

Pour eux, c’est un moyen naturel pour lutter contre les maladies cardio-vasculaires.

Pourquoi un régime paléo ?

Avantages
– Le régime est simple à appliquer au quotidien et il rassasie rapidement.
– La consommation de glucides est illimitée parce qu’ils viennent de fruits et légumes à faible indice glycémique.
– Grâce aux fruits et légumes, l’équilibre acido-basique de notre organisme est rétabli.
– La perte de poids est un peu plus rapide en début de diète contrairement à un régime classique.

Inconvénients
– Il y a le risque de tomber dans des périodes d’excès incontrôlés à cause des aliments interdits.
– Essayer d’éviter l’effet yoyo d’un régime.
– Apprenez à varier les aliments autorisés au maximum pour éviter les carences.
– Il y a des risques de carence en vitamine D, n’hésitez donc pas à dire à votre médecin que vous suivez un régime paléo.

Exemple de menu paléo
Petit déjeuner : un bol de muesli maison aux fruits rouges frais + thé ou tisane (non sucré).
Déjeuner : avocat assaisonné au citron; carpaccio de bœuf, salade verte et légumes crus de saison; fruits à volonté.
Goûter : une dizaine de noisettes et de fruits secs avec un jus de fruits frais.
Dîner : tartare de poisson, sushis ou fruits de mer frais, crudités + un verre de vin, tisane ou eau minérale.

 

Des sujets qui vous intéressent