Acné de l’adulte, solutions pratiques

L’acné est un des problèmes de peau les plus courant, touchant environ ¼ de la population française. C’est un motif de consultation très fréquent, la première cause de consultation chez le dermatologue. Si vous pensez que cette affection dermatologique est réservée aux adolescents, détrompez-vous ! Les nourrissons, les adultes et les femmes enceintes sont également concernés. On fait le point.

L’acné : Qu’est-ce que c’est ?

L’acné est une maladie cutanée d’origine hormonale, non contagieuse et qui provoque des boutons ou d’autres lésions parfois profondes : points noirs, comédons, kystes, nodules. Elle touche le plus souvent le visage, le cou, le thorax, et par­fois le dos. L’apparence physique n’est pas le seul élément affecté par l’acné, ce trouble cutané inesthétique peut avoir des conséquences psychologiques majeures. Notamment en raison des lésions qu’il peut laisser sur le visage ou sur des parties apparentes du corps et qui auront un impact sur l’image et l’estime de soi.

L’acné touche les adolescents et les adultes aussi…

L’acné chez l’adolescent est très fréquente. Au moment de la puberté, quel que soit le sexe, le corps se met à fabriquer davantage d’hormones « sexuelles ». Sous l’effet de ce phé­nomène, les glandes sébacées produisent plus de sébum, une substance grasse qui lubrifie l’épiderme. Cette augmentation de la production de sébum crée un terrain propice à la multi­plication des bactéries qui s’en nourrissent, des comédons (pe­tites boules caractéristiques de l’acné) vont alors se former. Beaucoup d’adultes sont également victimes de l’acné, et plus particulièrement les femmes entre 25 et 40 ans. L’acné tardive est causée par une accumulation de cellules de peau morte, de bactéries et de sébum. L’accumulation de traces de produits cosmétiques trop gras peut aussi être en cause, d’où l’intérêt du rituel de nettoyage et de démaquillage le soir.

Les boutons apparaissent souvent sur le bas du visage (menton, autour de la bouche), sur la zone de la barbe (pour les hommes). Ils peuvent aussi se trouver dans le dos et au décolleté.

Des astuces naturelles pour soigner l’acné

La nature est une grande pharmacie à portes ouvertes. Com­mençons par l’aromathérapie : certaines huiles essentielles sont très efficaces pour soigner l’acné grâce à leurs proprié­tés anti-infectieuses, anti-inflammatoires et cicatrisantes. On vous conseille l’huile essentielle de tea-tree, celle de jojoba et l’indétrônable huile essentielle de lavande fine. On vous conseille aussi l’huile essentielle de sésame nourrissante et équilibrante, celle d’eucalyptus citronné pour ses puissantes vertus nettoyantes. Si vous ne pouvez pas acheter des huiles essentielles il y a un ingrédient que vous avez certaine­ment en cuisine : le citron. Grâce à l’acide ascorbique qu’il contient, le citron permet de lutter contre les bactéries qui favorisent l’apparition de l’acné et aide à dessécher les bou­tons. A appliquer en petites gouttes sur les zones affectées. On vous conseille enfin l’argile blanche ou verte, plus puis­sante. Elle est antiseptique, antalgique et anti-inflammatoire aussi. Elle permet donc de purifier et d’éliminer l’excès de sébum sans agresser la peau. L’argile est une matière intelli­gente qui soigne beaucoup de problèmes de peau.

Acné chez la femme enceinte

La grossesse est une période de grands troubles hormonaux pouvant favoriser l’apparition de l’acné. En effet, le pic d’hormones bouleverse profondément la sécrétion d’oestrogène et de progestérone, et produit trop de sébum ce qui bouche les pores de la peau. Toutes les femmes peuvent être touchées, même celles qui ont traversé la puberté sans aucun problème de peau. Cependant, les femmes qui ont souffert d’acné à l’adolescence et/ou à l’âge adulte (surtout en période de règles) s’avèrent plus exposées que les autres. Mais rassurez-vous, l’acné de grossesse ne persiste pas toujours pendant 9 mois. Il peut durer seulement quelques semaines ou plusieurs mois ou apparaître et disparaître sans raison apparente pendant toute la grossesse. En tout cas ces petits boutons vont disparaître après l’accouchement, il suffit que vous retrouviez votre équilibre hormonal. Soit de manière naturelle, soit à l’aide d’un petit traitement préconisé par le médecin.

Des sujets qui vous intéressent