En finir avec la rétention d’eau

La plupart du temps, ce qui vous semble être de la graisse n’est que de la rétention d’eau. Vous pouvez détecter cette rétention au gonflement qui apparaît dans certaines parties du corps. Quand vous appuyez avec le pouce, celui-ci s’enfonce facilement. Voici ce qu’il faut savoir en matière de rétention d’eau et des solutions naturelles pour s’en sortir.

Qu’est-ce que la rétention d’eau ?

Pas de panique, une femme sur deux est concernée par la rétention d’eau. Le problème de la rétention d’eau est assez courant. L’eau, qui est censée circuler pour achemi­ner la nourriture vers les cellules et ensuite les débarrasser de leurs déchets, s’accumule et ne fait plus son travail correctement. Le méta­bolisme est ralenti et cela se voit au niveau des membres inférieurs en général. La rétention d’eau appa­raît souvent suite à une mauvaise posture prolongée au travail, une position assise de longue durée ou encore une position debout statique. Et ce, surtout en été.

Des causes pathologiques ?

A l’origine de ce problème de circu­lation du fluide dans le corps, il y a plusieurs causes potentielles : un pro­blème au niveau des reins, un problème d’élimination, donc. Des troubles car­diaques ou pulmonaires moins sou­vent, mais aussi certains médicaments, tels que les corticostéroïdes ou encore ceux utilisés contre l’hypertension. No­tez enfin que la rétention d’eau appa­raît souvent (de façon passagère) chez la femme enceinte, ou encore en cas de problèmes de la thyroïde. Elle est liée de très près à l’équilibre hormonal chez la femme.

Comment se manifeste la rétention d’eau ?

La rétention d’eau se manifeste par un gonflement des tissus, ce qu’on appelle oedème en langage médical, et par une décoloration de la peau. Il y a aussi parfois une certaine augmentation de la température au niveau de la zone affectée. Un engourdissement et une raideur plus ou moins aiguë au niveau du membre affecté.

Où se manifeste-t-elle ?

La rétention d’eau se manifeste gé­néralement au niveau des pieds, des chevilles et des jambes. Parfois, le gonflement se manifeste au niveau du visage ; c’est plus gênant dans ce cas. Il faut noter par ailleurs que l’oedème peut également être interne, se déve­loppant au sein d’organes internes.

Commencez par un sauna ou un bain vapeur

Si les causes pathologiques sont élimi­nées, la rétention d’eau peut être très facilement éliminée avec un sauna ou un bain vapeur, pris régulièrement pendant un mois pour commencer. Les effets de la chaleur sont immédiats, l’eau reprend sa circulation et vous sentez même que vous avez quelques centimètres de tour de taille en moins !

Marchez !

Les effets du sauna seront décuplés si vous faites de la marche pendant une heure environ, et ce, chaque jour. Il y a des pantalons et des collants anti-ré­tention d‘eau qui peuvent améliorer encore plus les résultats. Si vous n’avez pas de problèmes d’articulations, l’idéal est de faire du footing, bien transpirer et ainsi faire circuler l’eau retenue plus facilement.

Consommez moins de sel !

Il faudra aussi consommer moins de sel si vous voulez avoir des résultats durables. Autrement, le même proces­sus va se répéter, le sel consommé en grandes quantité va favoriser la réten­tion d’eau et vos efforts seront vains.

Des plantes pour vous aider…

Améliorez les résultats en buvant suffisamment d’eau avec du citron et des plantes dépuratives pour faciliter l’élimination. Plusieurs plantes sont vos alliées : la prêle, le pissenlit, le thé blanc et le thé vert, la menthe, etc. Pre­nez l’habitude de déguster une infu­sion de la plante de votre choix, à la même heure de la journée et de façon régulière, afin d’obtenir des résultats durables.

Cap sur le massage

Massez régulièrement les parties de votre corps où vous voyez un gonfle­ment, signe de la rétention d’eau. Le massage améliore sensiblement les ré­sultats. Il faut choisir de bonnes huiles végétales naturelles, des huiles essen­tielles drainantes et tonifiantes comme la menthe poivrée ou le romarin.

Des sujets qui vous intéressent