Le savon noir

Le savon noir

Le savon noir

Largement utilisé au Maghreb, notamment au Maroc, le savon noir est traditionnellement employé en tant qu’exfoliant naturel.

Les produits faisant partie de la tradition orientale du hammam séduisent de plus en plus de femmes occidentales. A l’image de l’huile d’argan et du rhassoul, le savon noir se fait progressivement une petite place dans l’univers des cosmétiques naturels.

La pâte multi-usages

Le savon noir est le produit naturel multi-usages par excellence. On l’emploie traditionnellement comme produit de nettoyage pour la maison, puisqu’il détache et dégraisse efficacement toutes sortes de surfaces, mais aussi le four, les vitres, la lessive et les cuirs.
Mais il est surtout un excellent produit de soins beauté, biodégradable, purifiant et non irritant. Sachez cependant que le savon noir utilisé pour la peau et celui dédié à l’entretien domestique ne sont pas les mêmes.

Idéal pour les soins de la peau

De texture pâteuse, de couleur brune, généreux en vitamine E, le savon noir est un mélange de potasse, d’olives noires écrasées et d’huile d’olive.
Il fait office de produit de gommage 100% naturel, respectueux de la peau, et précède idéalement l’application d’huile d’argan ou de rhassoul.
Le gommage au savon noir se fait de la manière suivante : après une douche chaude (on recherche un léger effet hammam avec les vapeurs, pour dilater les pores), on frotte le savon noir pour obtenir une légère mousse, puis on l’applique minutieusement sur toute la surface du corps. On laisse agir dix bonnes minutes avant de rincer à l’eau tiède. Le gant kessa entre alors en action ; on s’en sert pour se frotter énergiquement la peau, en évitant les contours des lèvres et des yeux. Au bout de quelques passages, les peaux mortes commencent à être éliminées. On conclut par un rinçage intégral à l’eau tiède.

Des sujets qui vous intéressent