Dangers des colorations chimiques pour les cheveux

Dangers des colorations chimiques pour les cheveux

Dangers des colorations chimiques
pour les cheveux

Près de 60% des femmes de plus de 18 ans ont recours aux colorations chimiques pour les cheveux. Un geste devenu presque anodin. L’est-il vraiment ? Quels sont les dangers de ces produits qui se vendent en grande surface ? Et quelles alternatives naturelles ?

Comment agit la coloration sur le cheveu?

Ce sont les colorations permanentes qui sont les plus agressives pour le cheveu. Elles agissent grâce à un procédé chimique appelé oxydation, obtenu en mélangeant ammoniaque et eau oxygénée. Lorsque ce mélange est appliqué sur la chevelure, il a pour effet d’écarter les écailles du cheveu et de faciliter ainsi la pénétration de la nouvelle couleur. Viennent ensuite les colorations semi-permanentes qui ne font que se déposer sur les écailles du cheveu sans avoir recours à l’oxydation. Nettement moins agressives elles s’estompent un peu plus à chaque lavage. Les moins agressives des colorations chimiques sont celles temporaires. Elles servent à raviver l’éclat d’une couleur ou à apporter une touche de fantaisie personnelle.

Qu’est ce qu’une coloration chimique ?

C’est un ensemble de composés de synthèse provenant notamment de l’industrie textile

Qu’est ce que le PPD?

C’est le paraphénylènediamine, composé reconnu comme responsable de violentes réactions allergiques et présent dans la majorité des colorations chimiques. Il serait à l’origine de nombreux problèmes allant de la simple irritation au cancer.
Le Groupement d’Etude et de Recherche en Dermato-Allergologies (GERDA) a émis un rapport à ce sujet en 2008 : 30% des utilisatrices de colorations chimiques sont allergiques à au moins un composé et 80% d’entre elles, à trois composés. L’allergène numéro un étant le PPD.
Comme tout le monde le sait une réaction allergique peut aller de la simple gêne respiratoire à l’asthme voire au risque de mort. Au delà du PPD, le principe même de la coloration synthétique est tellement agressif pour les cheveux. Il s’agit, par une réaction chimique, de relâcher la fibre capillaire et modifier l’équilibre naturel du cheveu pour le colorer. Cela ne peut pas être sans conséquences…

Des études qui prouvent les dangers des colorations chimiques?

Plusieurs études plus ou moins indépendantes sont publiées. Les conflits d’intérêt sont souvent évidents entre instances qui financent les études et grands laboratoires. Certaines études stipulent que les seuils actuels de présence de PPD ou d’autres agents chimiques sont suffisamment prudents.
D’autres affirment que ces colorations ne sont pas justes irritantes ou allergisantes mais carrément cancérigènes. Une des études les plus parlantes en la question est celle de février 2001 parue dans le très sérieux  « International Journal of Cancer ». Elle mettait en évidence la relation entre cancer de la vessie chez les femmes et nombre de colorations par mois. Sur 1574 patientes traitées, 879 d’entre elles se teignaient les cheveux au moins une fois par mois. Conclusion sans appel : Les femmes ayant recours à la coloration permanente seraient donc deux fois plus exposées au risque d’attraper un cancer de la vessie.

Une réglementation douteuse

Pourquoi le PPD est-il  interdit dans les cosmétiques qui sont directement en contact avec la peau  et autorisé dans les produits capillaires à hauteur de 6%? Les produits capillaires ne sont-ils pas en contact avec la peau? Où se situe la limite? Comment estimer les méfaits de ces produits sur le fonctionnement du cerveau et sur la santé mentale quand on badigeonne la tête avec ces produits une fois par mois des années durant…?

L’alternative de la coloration végétale

Que ce soit en grande surface ou chez le coiffeur, n’hésitez pas à demander des colorations naturelles. Plusieurs marques sont aujourd’hui certifiées naturelles, des labels permettent de garantir cela : Cosméco, Cosmébio, Ecocert, BDIH ou Nature & progrès. Vous pouvez également opter pour une coloration fait maison en douceur. Car contrairement à ce que vous pouvez croire, le henné n’est pas la seule couleur naturelle qui s’offre à vous. Le thé donne une couleur foncée. Les feuilles de noyer donnent des reflets auburn sur cheveux châtains. Le thym, sauge, romarin donnent des reflets sur cheveux foncés. La camomille allemande donne des reflets dorés sur cheveux blonds. En rinçage, vous pouvez ajouter du vinaigre doux ou du jus de citron à l’eau pour un effet éclaircissant.

Astuce fait maison: Les lotions aux plantes

Une astuce santé et beauté en même temps, les lotions que vous pouvez préparer chez vous pour usage personnel apportent vitalité au cheveu mais aussi un reflet naturel, selon la plante choisie. En rinçage ou en masque ces lotions présentent une très bonne alternative aux colorations chimiques. Il suffit de faire sécher les plantes choisies, de les réduire en poudre et de préparer un litre d’infusion environ pour une utilisation sur cheveux de longueur moyenne.

Des sujets qui vous intéressent