Un traitement en douceur du mélasma

Un traitement en douceur du mélasma

Un traitement en douceur du mélasma

Tout d’abord qu’est ce que le mélasma ? Eh bien ce sont tout simplement les taches qui sont hyper pigmentées qui apparaissent sur la peau. Ces dernières sont soignées grâce à un traitement en douceur et en étape de l’épiderme.

Le mélasma

Le mélasma se traduit par des taches foncées qui sont visibles sur la peau et qui commencent à apparaître en général sur les pommettes, le front ou les tempes. Elles ne sont pas toujours le résultat d’une exposition au soleil mais elles risquent de s’aggraver à cause des effets des rayons UV. La raison la plus commune à leur apparition est d’origine hormonale. Elles surviennent la plupart du temps après l’ingestion de contraceptifs, d’un traitement hormonal pour substituer la ménopause, une grossesse ou bien la consommation de quelques médicaments. Les taches du mélasma sont spécialement sensibles aux agressions extérieures. C’est la raison pour laquelle, il faut en prendre soin avec des produits qui ne soient pas agressifs pour la peau. Il faut éviter surtout de causer des inflammations car celles-ci peuvent accentuer l’apparition des taches.

Comment les traiter ?

Ces taches hyperpigmentées qui peuvent apparaître sur votre visage sont traitable grâce à une crème médicale. Cette crème est conseillée pour ce genre de cas car elle constitue un excellent traitement pour la dépigmentation. C’est une dépigmentation sur ordonnance étant donné qu’elle contient de la cortisone, de l’hydroquinone et des trétinoïnes ou trio de Kligman. Ce traitement doit durer trois mois et doit être appliqué de façon consciencieuse pour avoir un effet visible. Le tube pour cette crème médicale coûte dans les environs de 30 €. Il y a cependant une autre possibilité pour le traitement du mélasma. Si le premier essai avec la crème échoue, vous pouvez toujours avoir recours à un peeling moyen. Ce peeling doit être basé sur de l’acide glycolique à 20 %, de l’acide kojique ou du TCA (acide trichloracétique). Ces ingrédients sont importants dans la composition car ils permettent l’exfoliation de la surface de la peau, ce qui contribue bien sûr à la stimulation de la régénération cellulaire ou tout simplement ça va vous aider à faire peau neuve.

Dernier recours

La possibilité que ces deux traitements échouent est présente. C’est pourquoi, si cela est le cas pour vous, il est donc temps d’envisager quelque chose de différent. L’utilisation du laser à ce stade peut être parfaitement envisagée en dernier recours. Les séances peuvent coûter entre 125 et 150 €. Pour le traitement du mélasma, c’est les lasers fractionnés non ablatifs qui doivent utilisés sur les taches. Les résultats sont toutefois mitigés car cette procédure peut autant réussir qu’échouer mais ce qui reste positif, c’est qu’elle n’aggravera pas la situation des taches déjà présentes. Là également, il fait faire plusieurs séances, 3 ou 4 en général, avec un laser Q-Switched qui est réglé à faible puissance pour voir une diminution de l’aspect foncé des taches. Au fil des années, le mélasma peut devenir problématique puisque c’est une maladie évolutive. Elle est considérée chronique étant donné le nombre des récidives.

Des sujets qui vous intéressent