Des fleurs de Bach pour prévenir le burn-out maternel

Des fleurs de Bach pour prévenir le burn-out maternel

Des fleurs de Bach pour prévenir le burn-out maternel

Quand on devient maman c’est certes un grand bonheur, mais c’est aussi un énorme chamboulement. Notre emploi du temps devient extrêmement tendu et l’on a parfois plus une minute pour soi, on a l’impression de devoir jongler entre nos différents rôles de mère, de femme, d’épouse et de professionnelle.

Un cumul de fatigue chez les mamans

Le temps personnel est souvent réduit à néant et pour beaucoup de personnes la seule solution pour avoir l’impression d’avoir encore une vie est d’empiéter sur notre temps de sommeil. Une stratégie qui ne mène à rien de bon. Dormir moins est une fausse bonne idée, car notre corps et notre tête ont besoin de lâcher de se mettre au repos. Mais même lorsque l’on tombe de sommeil et que nous voulons dormir, nous sommes parfois tellement en surrégime que nous devenons tout simplement incapables de débrancher. Cette noble et belle mission qui est l’éducation de nos enfants est donc souvent ternie par une sensation de fatigue physique intense qui si l’on n’y prend pas garde, peut rapidement se transformer en épuisement et dans les cas les plus extrêmes en véritable burn-out. Dans ce cas-là, c’est le corps qui se met en grève et qui dit un STOP radical. Autrefois tabou, l’épuisement maternel fait de plus en plus parler de lui et les témoignages des mamans qui l’ont vécu affluents.

Burn-out, pourquoi moi ?

Il faut savoir que l’épuisement maternel concerne souvent des femmes qui ont beaucoup de valeurs, des principes mais aussi celles sur qui on peut toujours compter en toutes circonstances, qui assurent sur tous les fronts ou celles qui font passer leurs propres besoins en dernier. Le burn-out arrive après que l’on est ignoré les signaux d’alarme de notre corps tels que la fatigue, la migraine et les douleurs de dos qui avaient pour fonctions de nous faire ralentir. La spirale du burn-out est complexe, mais on peut dire qu’elle s’installe lorsque nous restons sourds à nos propres besoins et que l’on ignore les signaux d’alarme que nous envoi notre corps fatigué. Lorsque l’on est au bord du burn-out, on est souvent très blessé si nos proches sont dans le déni de notre fatigue et ne comprennent vraiment pas ce qu’on fait de nos journées. Un déni qui nous fera sentir de la tristesse et de la frustration. Alors que tout le monde nous conseille de « lever le pied » et de nous reposer, on se dit que notre interlocuteur ne comprend rien car c’est impossible pour nous de renoncer à ses valeurs. Nous nous sentons donc coincés c’est comme si notre situation était insoluble. Ce n’est donc pas en raisonnant sur le plan mental que l’on trouve une issue à cette spirale infernale.

Comment s’en sortir ?

On peut s’en remettre d’un burn-out, mais la remontée est souvent lente et difficile et on en ressort changé à jamais. La meilleure stratégie serait de tout mettre en œuvre pour éviter de vivre cette expérience et de faire confiance à l’adage selon lequel « mieux vaut prévenir que guérir ». Il existe de nombreux chemins pour éviter le burn-out en retrouvant l’équilibre émotionnel et parmi ceux-là les fleurs de Bach, système d’harmonisation des émotions il peut vous aider à écouter vos limites et à vous ressourcer tout en douceur pour garder la tête hors de l’eau. Des fleurs qui servent de coup de pouce pour réveiller nos ressources et accompagner les mouvements de transformations intérieurs.Des fleurs de Bach pour vous aider à surmonter l’épuisement mais aussi à vous accompagner pour apaiser les fratries, faciliter le sommeil des petits et des grands, et enfin pour vous permettre une harmonie absolue au sein de la famille.

Des sujets qui vous intéressent