Vêtements bio, le nec plus ultra

Vêtements bio, le nec plus ultra

Vêtements bio, le nec plus ultra

Le respect de la nature et de l’environnement, la quête du bien-être et d’une consommation plus responsable sont les principales préoccupations des consommateurs éclairés qui mangent bio, optent pour un maquillage minéral bio, habitent dans des maisons passives respectueuses de l’environnement et préfèrent la mode éthique.

Soutenir le commerce équitable et les actions écologiques tout en achetant des vêtements bio est désormais possible. Savez vous que la confection de nos vêtements combine à la fois l’utilisation de produits chimiques et de métaux lourds toxiques susceptibles de porter atteinte à notre peau ! C’est la raison pour laquelle de plus en plus de consommateurs se tournent vers l’habillement bio et équitable, exempt de tous résidus de produits chimiques toxiques. Découvrez alors la lingerie en fibre de pin, les pantalons bio, les jeans bio, les pulls en fibres de lait, les manteaux bio, les robes en coton biologique, les baskets en cuir végétal, les tee-shirts bio…

Et si on ajoute un « green touch » dans nos dressings !
Notre peau apprécie les fibres naturelles qui lui apportent chaleur ou fraîcheur, douceur, isolation ou protection, contrairement aux vêtements synthétiques qui l’étouffent, l’irritent et provoquent parfois des allergies cutanées.
Partons à la découverte des fibres bio…

De la nature dans nos vêtements bio

• Le coton biologique : il y a lieu à rappeler que la culture et le traitement des fibres textiles sont très polluants (utilisation de pesticides toxiques, d’engrais chimiques…). Les fibres synthétiques sont produites à base de pétrole. La culture du coton représente quant à elle 3% des surfaces cultivées, elle nécessite plus de 25% des pesticides utilisés dans le monde. C’est alarmant ! La culture du coton conventionnel est donc la plus polluante du monde (épuisement des sols, déforestation, irrigation massive, pollution des nappes phréatiques…). Ce mode de culture nuit également aux Hommes qui cultivent le coton puisqu’ils sont exposés quotidiennement aux produits chimiques. Pour freiner cette culture polluante, il est crucial d’opter pour le coton biologique. Le coton bio apporte au vêtement des vertus incontestables de douceur et de confort de part ses propriétés anallergiques.
• La fibre de lait, filée avec différents types de fibres naturelles, donne une maille soyeuse et agréable à porter. C’est une matière écologique d’avenir !
• Ayant des propriétés thermorégulatrice, anti-odeur et absorbante, la fibre de pin écologique procure une impression de fraîcheur. Elle est parfaite pour les sous-vêtements bio.
• Le lin fait parti des fibres les plus écologiques, le lin présente de nombreux avantages. C’est une matière légère, solide et agréable à porter.
• La fibre issue du bambou dispose de plusieurs qualités : elle est biodégradable, bactériostatique, d’une extrême douceur au toucher, anti-odeur… Le tissu fabriqué en bambou est extrêmement absorbant (3 fois plus que le coton), tout en ayant une grande capacité d’aération.
• La soie naturelle, fibre légère et raffinée, a une capacité d’absorption de l’humidité et prévient la prolifération des acariens et des moisissures.
• Le must, la laine vierge, exempte de tous produits chimiques, permet de réchauffer et de réguler la température du corps.
• L’alpaga est une fibre noble, très douce, synonyme de qualité et de luxe. Elle n’est ni allergène, ni piquante, et peut être portée par des peaux sensibles.
• Les vêtements en chanvre sont antibactériens, anti-UV, hypoallergéniques, agréables au toucher… Les fibres de chanvre sont dotées également de propriétés médicinales, qui agissent directement au contact de la peau. On marie les fibres de chanvre souvent avec d’autres textiles bio comme le coton bio, la soie naturelle ou la laine. Pour la petite histoire, le premier jean Levis, c’est à partir de chanvre qu’il a été confectionné !
• L’ortie, plante réputée pour ses facultés d’isolation thermique et sa résistance.
• Le cuir végétal est un cuir écologique, tanné à partir d’extraits végétaux, sans recours au chrome.
• Le cachemire, l’angora…
Les avantages d’acheter des vêtements bio
Les vêtements bio ont une infinité de vertus en comparaison aux vêtements synthétiques, fabriqués avec des dérivés du pétrole.
• Les vêtements bio permettent à la peau de mieux respirer avec des matières écologiques telles que le coton bio, la fibre de lait, la laine d’alpaga, la soie naturelle, le cuir végétal…
• Ils sont plus confortables et plus doux que les vêtements synthétiques, car notre corps s’adapte beaucoup plus aux matières naturelles (le tissage s’effectue à partir des extraits de plantes), qu’artificielles.
• N’ayant pas subi de traitements chimiques, les vêtements bio sont moins irritants, anallergiques, et donc particulièrement recommandés pour les peaux les plus fragiles.
• Le port d’un tel type de vêtement est un acte responsable. Rappelons que l’industrie du textile est l’une des plus polluantes au monde. Les vêtements naturels représentent donc une excellente alternative pour préserver l’environnement contre l’émission de produits chimiques.
Autant d’arguments massues qui persuaderaient les plus sceptiques !
Toutefois, on reproche à l’habillement bio de manquer de peps. On ne trouve pas une grande variété de couleur des vêtements bio, c’est toujours le beige, marron, vert, amande et prune. La plupart des vêtements bio ont un côté très casual.
Il y a lieu à signaler que pour tous les vêtements qui se veulent bio, des écolabels veillent scrupuleusement au respect des matières premières et au processus de confection. Les écolabels spécifiques aux textiles garantissent à la fois la qualité d’usage du produit et ses caractéristiques écologiques. Les principaux écolabels sont l’écolabel européen «la Fleur» apposé sur les textiles, le Nordic Swan (Le Cygne Blanc), la certification Oeko-Tex (mesure l’absence ou la faible concentration de substances indésirables sur le produit fini).

Des sujets qui vous intéressent