Fatiguée ? Offrez-vous une cure de fer

Si vous êtes fatiguée en permanence avec un teint relativement pâle, c’est probablement le signe d’un déficit en fer. Quelle importance du fer dans le métabolisme général et comment remédier aux carences ? Voici nos conseils.

Où trouver du fer ?

Le fer est un oligoélément indispensable à l’orga­nisme. Il est capital pour le métabolisme car il inter­vient dans la constitution de l’hémoglobine, un pig­ment respiratoire des globules rouges, qui permet les échanges gazeux avec le milieu extérieur. La sensation de fatigue, une difficulté à respirer et à « trouver de l’énergie » est donc caractéristique des personnes qui présentent une carence en fer. Le fer constitue égale­ment la myoglobine, c’est la réserve d’oxygène dans le muscle. Sans cet oxygène, le muscle ne parvient donc pas à être actif, vous ne trouvez pas l’énergie de faire les choses.

Les enfants en pleine croissance ont particulièrement besoin de fer, les femmes aussi, mais ce besoin n’est pas le même toute la vie…

En effet, les femmes de plus de 50 ans et les hommes (tous âges) éliminent peu de fer et devraient donc éviter de consommer de grandes quantités de viande rouge et de charcuteries afin d’éviter une surcharge en fer.

Il faut savoir, par exemple, que le Fonds mondial de re­cherches sur le cancer conseille de ne pas manger plus de 500 grammes de viande rouge par semaine car cela a été associé à un risque plus élevé de certains cancers.

Les abats, le boudin noir, les légumes secs et la viande rouge, ainsi que les poissons sont d’excellentes sources de fer. Mais le fer végétal est meilleur pour la santé…

Cap sur le fer végétal

Contrairement à une idée reçue, pas besoin de consommer beaucoup de viande pour avoir du fer. Le fer se trouve aussi dans les végétaux, et il est meilleur pour l’organisme sous cette forme. Une des meilleures sources de fer végétal, ce sont les graines germées. Elles contiennent, selon les variétés de graines, jusqu’à 300% de plus que l’apport de la graine en fer, en cal­cium et autres oligoéléments.

Des germoirs sont en vente partout aujourd’hui, vous pouvez vous lancer très facilement dans la production de vos propres graines germées. Et vous verrez un changement au niveau de votre santé très rapidement. Au revoir la fatigue !

Combinaisons alimentaires favorisant l’absorption du fer…

Sachez que l’assimilation du fer est facilitée par la consommation simultanée d’aliments riches en vita­mine C, d’où l’importance du zeste de citron ajouté à la salade. Les acides organiques comme le citrate (agrumes) ou le malate (pomme), la fermentation (choucroute par exemple), améliorent aussi l’assimi­lation du fer.

Une étude affirme que le simple fait d’ajouter 63 mg de vitamine C à un repas végétarien a permis de mul­tiplier par trois l’absorption du fer.

Enfin, sachez que le thé et le café, riches en tanins, peuvent affecter l’absorption du fer, il est donc recommandé d’espacer leur consommation de la prise de fer, notamment en complément alimentaire.

Des sujets qui vous intéressent