Faites du sport pour être plus résistant à la maladie

La pratique régulière de l’exercice physique est connue comme l’un des facteurs fondamentaux d’une santé en fer. En effet, quel que soit notre âge, notre corps a besoin de bouger. Une activité sportive, à condition d’être pratiquée régulièrement, possède de très nombreuses vertus et confère à l’organisme une protection contre certaines maladies chroniques, mentales ou liées à l’âge. Quels sont les bienfaits des activités sportives ? Et quels sont les types de pratiques, la fréquence et l’intensité nécessaires ?

Le sport : Un boosteur de l’immunité

On ne le dira jamais assez : l’activité sportive préserve la santé et ajoute de la vie aux années, mais aussi des années à la vie. Selon l’OMS, « une activité physique régulière d’intensité modérée comme la marche, le vélo ou la pratique d’un sport est bénéfique pour la santé ». En effet, des études modernes montrent que la pratique du sport améliore la circulation sanguine, ce qui permet aux cellules et autres liquides de circuler plus facilement dans le corps. Cette fluidité est surtout bénéfique pour le système immunitaire.

En effet, le sport booste précisément les cellules du système immunitaire, c’est comme un entraînement pour les soldats d’une armée. Le travail de ces cellules est de neutraliser les agents pathogènes dans l’ensemble de votre corps. Si vos cellules immunitaires sont de bons soldats, votre système immunitaire est plus efficace pour lutter contre les virus et les maladies qui tentent d’attaquer votre corps.

Les bienfaits des activités sportives pour la santé

La pratique régulière d’une activité sportive permet de prévenir beaucoup de maladies, résister à la fatigue et lutter contre le stress.

Le diabète

c’est confirmé par plusieurs études, la pratique d’une activité sportive aide à mieux équilibrer le taux de sucre dans le sang (glycémie). Les diabétiques non-insulinodépendants (diabète de type 2) se caractérisent par un excès de graisses et de glucose sanguin. Ainsi, plus on pratique un sport avec endurance et intensité, plus l’organisme brûle du glucose. En régulant votre glycémie, le sport peut même réduire les doses de médicaments nécessaires.

Les sports recommandés : Les sports d’endurance, comme la marche, le vélo, l’aviron (avec accompagnement), et la danse.

Les maladies cardiovasculaires

Une activité physique régulière améliore et régule le fonctionnement du système cardiaque, en diminuant de façon spectaculaire tous les facteurs de risque cardiovasculaire : avec l’entraînement, le coeur sera mieux oxygéné, il va battre plus lentement et donc moins se fatiguer. La tension artérielle va, en conséquence, baisser elle aussi et les parois des vaisseaux vont s’assouplir.

Tous ces changement participent à réduire les risques d’AVC et divers accidents cardiaques.

Les sports recommandés : la marche, la course à pied, le vélo, le roller, la natation, le ski de fond, le golf, le jogging, l’aquagym, l’aérobic, la boxe française, l’aviron et la danse.

L’ostéoporose

Il s’agit d’une maladie fréquente qui se manifeste par une déminéralisation osseuse. Contrairement à ce que l’on peut penser, le sport est un élément de prévention essentiel pour garder des os solides et prévenir ainsi l’ostéoporose. Pour prévenir la déminéralisation osseuse et une fragilisation de votre squelette liée à l’âge, pensez à avoir une activité physique modérée, mais régulière. L’os est un organe vivant.

Les sports recommandés : tous les sports sont permis à condition que vous n’ayez pas d’inflammation et de douleurs. Vous pouvez pratiquer des activités gymniques de renforcement musculaire, l’aquagym, la marche rapide, la course à pieds, le jogging, les sports de ballon aussi. Si vous êtes déjà atteint(e) d’ostéoporose sévère, optez pour un sport aquatique, natation ou aquagym.

La perte de poids et l’obésité

L’association durable entre alimentation équilibrée et activité sportive régulière est le moyen le plus efficace pour la perte du poids et cela en diminuant la masse grasse de l’organisme et en augmentant la masse musculaire, forte consommatrice d’énergie.

Lorsque l’obésité est installée, l’efficacité de l’activité physique sur la baisse de poids peut ne pas donner de résultats dans le court terme.

Un suivi et un traitement diététique et médical seront exigés. Cependant, la pratique d’une activité physique reste intéressante pour réduire les désordres biologiques (hypertension, triglycérides, hyperglycémie, cholestérol, etc.), le maintien des capacités physiques, une bonne respiration (amélioration du souffle), et une diminution des douleurs articulaires.

Les sports recommandés : pour une personne obèse qui débute une activité physique et ne peut pas dépenser une forte énergie, la première étape préconisée est la marche. C’est une activité facile à entreprendre au quotidien et à priori sans risques. D’autres activités peuvent s’ajouter avec le temps : le vélo (appartement ou extérieur), les activités de piscine (natation, aquagym) et la musculation douce.

Lutter contre le stress

Quand le corps est soumis à une grande pression, il produit continuellement une forte quantité d’hormones qui accroissent les capacités physiques. Le sport est considéré dans ce cas comme un « consommateur de stress ». Les hormones libérées suite au stress font circuler beaucoup d’énergie dans le corps. Si cette énergie n’est pas consommée, elle devient cette lourdeur et cette fatigue connues des gens stressés. Cette énergie est donc idéalement brûlée au cours de l’effort réalisé en salle de sport, en fin d’après-midi après le travail, ou de bon matin. Cela permet également d’avoir des moments pour vous-même, en dehors des tracas de la vie quotidienne.Vous aurez remarqué au passage que les hauts cadres et personnes assumant de grandes responsabilités ou challenges professionnels pratiquent régulièrement une activité sportive intense pour garder le rythme.

Des sujets qui vous intéressent