10 clés pour vaincre le mal de dos

10 clés pour vaincre le mal de dos

10 clés pour vaincre le mal de dos

Un jour, en ramassant des clés tombées sur le sol, vous voulez vous relever, et c’est un lumbago. Le mal de dos est un compagnon de vie pour beaucoup de personnes, elles vivent avec, car le plus souvent la médecine allopathique ne fait que retarder le problème. On vous indique les bonnes pratiques pour le prévenir, et des solutions naturelles quand le mal est déjà là.

Clé N°1 : L’ostéopathie

Les problèmes de dos sont des problèmes mécaniques et l’ostéopathie est donc une des thérapies alternatives les plus indiquées. L’ostéopathie est également conseillée en prévention. Visitez votre ostéopathe deux à trois fois par an n’est pas superflu. Si vous avez un travail qui vous oblige à rester assis (ou debout) pendant des heures durant et que vous commencez à avoir des picotements au bas du dos, n’attendez pas, consultez.

Clé N°2 : L’acupuncture

Thérapie très efficace notamment pour vaincre la douleur. L’acupuncture est une des merveilles de la médecine chinoise traditionnelle, pratiquée depuis des millénaires, on ne discute plus de son efficacité. Un bon acupuncteur parviendra à libérer les énergies du corps afin que la douleur issue de la tension musculaire et tassement des vertèbres soit moindre, ou plus tolérée.

Clé N°3 : La physiothérapie

Très conseillée aussi pour lutter contre la douleur. La physiothérapie lutte contre la douleur en utilisant des moyens physiques tels que la chaleur, le froid, l’électricité, l’eau, les champs magnétiques, etc. L’électrostimulation par électrodes placées aux endroits douloureux envoie un courant électrique d’intensité adaptée fausse le signal de la douleur perçu par le cerveau, et donne ainsi un certain réconfort. Parfois, l’efficacité n’est pas toujours garantie à long terme.

L’application de chaleur ou de froid sur les zones douloureuses soulage temporairement la douleur. Le froid a un effet anesthésiant intéressant. Les jets d’eau froide sont aussi efficaces. En tout cas l’efficacité dépend des personnes.

Clé N°4 : L’apithérapie

Piqures ou venin d’abeille ont montré leur efficacité en matière de lutte contre la douleur, et ce malgré la polémique. Un point essentiel dans ce genre de thérapies est d’y croire, si vous y aller en étant vous même septique, il est normal de ne pas attendre un résultat très probant.

Clé N°5 : La kinésithérapie

soulage souvent aussi. A la différence de l’ostéopathie qui fait du « redressement mécanique du dos» en quelque sorte, la kinésithérapie s’intéresse aux chaines musculaires. Important de se tenir aux conseils du kiné donc et de pratiquer les exercices qu’il vous recommande à la maison. La guérison sera d’autant plus rapide que vous êtes assidu.

Clé N°6 : Les exercices d’étirement

au quotidien: C’est la plus urgente des décisions à prendre. Pratiquez des exercices d’étirement (ou stretching dans le nouveau langage) tous les matins et tous les soirs au moins. En cours de journée chaque heure si possible si vous voyez que vous gardez trop longtemps une même position au travail notamment. Les exercices sont très bénéfiques pour la santé de votre dos.

Clé N°7 : Choisissez un bon matelas

ou changez de matelas. En tout cas changez de matelas tous les 10 ans environ. Le matelas peut être votre allié ou votre ennemi en matière de santé du dos.

Clé N°8 : Apprendre à bien se tenir

C’est une attention de chaque jour. Il ne servira à rien de recourir à toutes les clés précédentes si vous continuez à vous tenir mal. Rappelez-vous toujours que le dos doit être bien droit.

Clé N°9 : Arrêtez de stresser !

Eh oui le stress est omniprésent dans les questions de santé, car il est une des grandes sources du mal. Plus vous stressez plus votre corps est rigide, l’énergie circule mal et les problèmes de dos sont vite amplifiés. Ce n’est pas du vide que vient l’expression : « En avoir plein le dos ! ». Plus vous êtes détendu plus votre dos le sera.

Clé N°10 : Un exercice à pratiquer à volonté

Allongez vous par terre (sur le dos), pas sur un matelas mais par terre, et relevez légèrement les jambes. Maintenez vos jambes entre les mains un moment et faites des petits mouvements de balançoire (devant-arrière). Cet exercice est très bénéfique pour réajuster les vertèbres après une position maintenue pendant trop longtemps. Il évite le tassement des vertèbres.

Savoir choisir son médecin ou ses médecins

En cas de mal de dos installé, en cas de sciatique ou d’hernie discale, il est très important de savoir choisir ses médecins. SES médecins au pluriel car il ne faut pas tomber dans le piège classique des antidouleurs à volonté, en attendant une opération imminente, vous dira votre médecin probablement. Plusieurs thérapeutes peuvent vous aider, selon différentes approches ou médecines alternatives.
Malheureusement, beaucoup de médecins, faute de temps ou de formation, se limitent aux recommandations pilotées par les laboratoires pharmaceutiques. Prescrire des antidouleurs est l’étape numéro un, avant de passer à la chirurgie, ou recommander tel confrère de tel hôpital disposant de telle technologie.
Souvent, quand vous n’êtes pas opérable, vous n’intéressez pas beaucoup le médecin, qui ne passera pas du temps à vous ouvrir des pistes alternatives de guérison.
Il est donc très important de se prendre en main et de s’informer. Les thérapies alternatives en matière de mal de dos ne sont pas des thérapies parallèles ou secondaires. Elles devraient être recommandées en première intention, mais malheureusement l’emprise du tout chimique est si forte que c’est la prescription de médicaments qui se fait en première intention dans la plupart des cas, avec si peu de considération pour les effets secondaires. Renseignez-vous donc, faites vos recherches sur le web, il représente une mine d’informations.

Des sujets qui vous intéressent