Zoom sur le Qi-Gong

Zoom sur le Qi-Gong

Zoom sur le Qi-Gong

Un peu comme le Tai-chi, même si plusieurs points différencient les deux disciplines, le Qi-Gong est l’une de ces gymnastiques à dimension spirituelle qui agissent sur les deux dimensions de l’être, le corps et l’esprit, et qui aident à évacuer les tensions, à soutenir les fonctions de l’organisme et à se faire du bien, tout simplement.

En médecine traditionnelle chinoise, le Qi est l’énergie vitale qui anime toute chose en nous et autour de nous, toute forme de vie et tout élément de l’univers. Qu’il s’agisse d’acupuncture, d’alimentation, d’exercice physique ou de méditation, tout est mis en œuvre pour permettre aux flux d’énergie vitale de circuler de manière fluide et harmonieuse. Lorsque cette circulation est bien établie, cela exerce une influence positive sur notre santé globale et notre humeur. Gymnastique douce, agissant sur l’ensemble du corps et constituée principalement de mouvements lents et de techniques de contrôle de la respiration, le Qi-Gong est très couramment pratiqué en Chine par des personnes de tous âges. Les bénéfices que l’on peut en tirer sont intéressants ; bien-être général, assouplissement, relaxation profonde, travail sur les muscles ou encore concentration sont quelques unes des bonnes choses à prendre en s’adonnant régulièrement à cet entrainement énergétique ancestral.

Une gymnastique pour favoriser la circulation de l’énergie vitale

Dans de nombreux pays asiatiques et tout particulièrement en Chine, on accorde une très grande importance au travail du corps et de l’esprit en pratiquant diverses disciplines s’apparentant à de la gymnastique et dont les techniques ont été mises au point il y a plusieurs millénaires. Le Qi-Gong fait partie de cet héritage, au même titre que l’acupuncture et les différents outils de la médecine traditionnelle chinoise.
Activité physique et spirituelle, le Qi-Gong repose sur des mouvements amples et lents, ainsi que sur des exerces de respiration contrôlée et de concentration.
Il s’agit d’un véritable entrainement énergétique, dont l’objectif est de faire en sorte que le Qi, ou énergie vitale, puisse se renforcer, être mobilisé, équilibré et circuler sans entrave et de manière harmonieuse, aussi bien au sein-même de notre être que dans l’environnement direct de celui-ci.
C’est au moine bouddhiste du Ve siècle Bodhidharma que l’on doit la création du Qi-Gong, inspiré des gymnastiques taoïstes de longévité.
On compare souvent le Qi-Gong au Tai-chi, mais plusieurs différences existent entre ces deux gymnastiques, notamment le fait que le Qi-Gong peut être pratiqué en position couchée par exemple, tandis que le Tai-chi se pratique debout.

Des sujets qui vous intéressent