Thalasso, balnéo… le bien-être par l’eau

Thalasso, balnéo... le bien-être par l’eau

Thalasso, balnéo... le bien-être par l’eau

La thalassothérapie et la balnéothérapie sont deux formes de médecines douces faisant partie de la large famille de l’hydrothérapie. Elles ont chacune leurs spécificités, procédures de soins et bienfaits, mais ne sont pas dépourvues de contre-indications. Agissant surtout à titre préventif, les cures de thalasso et de balnéo sont au service de la santé et du bien-être des personnes qui en bénéficient.

Elément indispensable à la vie, l’eau possède également une incroyable capacité à intervenir dans une multitude de soins et de cures bien-être. Séances de Spa, bains, jet et inhalations de vapeurs font partie de l’arsenal déployé durant ces séjours mêlant thérapie et relaxation. Qu’il s’agisse de soins à base d’eau de mer, de source ou minérale, l’hydrothérapie possède un champ d’action très large et extrêmement varié. Troubles circulatoires, problèmes articulaires, allergies ou encore douleurs musculaires peuvent-être – en partie au moins – soulagées grâce à la thalassothérapie et la balnéothérapie, deux branches importantes de l’hydrothérapie que nous avons choisi de traiter ici.

Les soins en hydrothérapie

Le terme hydrothérapie englobe l’ensemble des méthodes de soins externes ayant l’eau comme élément de base. L’usage de cet élément à des fins thérapeutiques ne date pas d’hier ; outre les fameux thermes romains, de nombreuses civilisations anciennes ont su tirer profit des vertus santé de l’eau sous toutes ses formes.

Il existe de nombreux procédés et techniques d’application de ces soins prodigués dans les centres, les plus connus étant les jets, les bains, les compresses, les douches et les enveloppements, pour ne citer que ceux-ci. Ils sont souvent complétés par des massages, des soins en aromathérapie et des conseils en alimentation et en nutrition.

La thérapie par l’eau de mer

La thalassothérapie se distingue des autres disciplines d’hydrothérapie par le fait qu’elle repose sur des soins utilisant essentiellement l’eau de mer. Le terme thalassothérapie, qui a été créé vers la moitié du 19e siècle par le Dr Joseph de la Bonnardière, vient d’ailleurs du mot grec « thalasso », qui signifie « mer ».

Outre l’eau de mer, qui est puisée au large et chauffée entre 31 et 35°C, la thalassothérapie fait également appel à la boue, aux algues et à l’air marins.

La branche compte en effet l’algothérapie parmi ses sous-spécialités ; elle consiste notamment à appliquer des enveloppements d’algues fraîchement recueillies des fonds marins, exploitant ainsi leurs propriétés bactériostatiques, antibiotiques et antivirales.

L’usage des boues marines peut s’avérer tout aussi bénéfique, de par leur composition naturelle riche en oxygène, vitamines, minéraux et oligo-éléments.

Des sujets qui vous intéressent