Comment entretenir son gazon naturellement

Comment entretenir son gazon naturellement

Comment entretenir son gazon naturellement

De nos jours, il est possible d’entretenir son gazon de façon 100 % naturelle. Quelques règles de base nous permettront de profiter pleinement des joies d’avoir un beau gazon tout en restant responsable, soucieux de l’avenir de notre planète et en n’utilisant que des produits totalement bio. Les principes écologiques de base suffisent à éviter l’emploi de pesticides pour avoir un gazon dense et résistant.

Pour une pelouse bien verte !

  • Afin de réduire le développement et la pousse des mauvaises herbes, éviter de tondre votre gazon trop à ras.
  • Pour l’arrosage, récupérer l’eau de pluie.
  • Pour désherber et nourrir naturellement, utiliser l’eau de cuisson des pâtes, des légumes, des pommes de terre et des œufs durs.
  • Pour supprimer la mousse trop importante, la saupoudrer de cendre de bois ou de chaux.

Tonte de la pelouse : Nos conseils

Hormis la première tonte du printemps (stimulation de la croissance) et la dernière tonte d’automne (prévention des maladies) qui seront faites à hauteur de 5 cm, la pelouse sera tondue à environ 7,5 cm. La tonte faite habituellement trop courte rend le gazon vulnérable à la sécheresse et à la propagation des mauvaises herbes. Ne passer la tondeuse que lorsque le gazon atteint 12 cm, pour ne pas couper plus du tiers de la longueur. La fréquence de la coupe pourra varier entre tous les 5 jours en période de croissance et tous les 15 jours durant les mois d’été. Les rognures produites par la tonte ne doivent pas être ramassées. En les laissant sur place, leur décomposition sert à nourrir le sol. Choisir de préférence une tondeuse broyeuse qui permettra aux rognures de se décomposer plus rapidement. Eviter de tondre un gazon humide, les rognures seront mieux réparties et la coupe sera plus nette lorsqu’elle est effectuée sur un gazon sec. 

À quelle fréquence arroser le gazon ?

Un gazon convenablement arrosé sera plus résistant à la chaleur et à l’invasion des insectes. Même si les parties souterraines résistent à un manque d’eau et revivent lors d’une irrigation, les feuilles et les tiges des graminées, cessent de croître ou meurent à cause de la sécheresse. A partir des mois chauds, la fréquence des arrosages sera à définir suivant le degré de sécheresse du sol. Pour vérifier le niveau d’irrigation, placer un ou plusieurs récipients aux endroits arrosés et arrêter lorsque le niveau de 2,5 cm est atteint. Procéder à un arrosage lent, en fines gouttelettes, pour que le sol reste bien humide. Bien laisser sécher le sol entre deux arrosages. Le moment idéal pour arroser le gazon est le matin avant que la température ne soit trop élevée. L’arrosage peut être fait également en début de soirée en veillant à ce que le feuillage des graminées soit sec avant la nuit pour ne pas favoriser la formation de champignons, principale cause de maladies.

Comment réparer les plaques de gazon dénudées?

Ensemencer les espaces dénudés après avoir gratter légèrement la surface du sol. Arroser régulièrement après la semence puis réduire la fréquence de l’arrosage en fonction de la pousse. Laisser une hauteur de gazon de 8 cm avant d’effectuer la première tonte et ensuite égaliser à 5 cm.

Bien fertiliser son gazon

Le gazon ne se suffit pas à lui-même et a besoin d’engrais pour sa croissance. Les engrais naturels d’origines végétales ou minérales nourrissent les graminées et en plus, stimulent la vie biologique du sol. Les principaux éléments nutritifs apportés par les engrais naturels sont l’azote, le phosphore et le potassium.

Des sujets qui vous intéressent