Avez-vous besoin vitamine D ?

80% des Français sont carencés en vitamine D. Pourtant le sujet est très médiatisé et les autorités de santé ne cessent de faire des campagnes d’information. Savez-vous si vous manquez de vitamine D ? A quoi elle sert exactement ? Et quel rôle le soleil joue-t-il dans sa synthèse ?

Comment fabrique-t-on de la vitamine D ?

Connue surtout pour prévenir l’ostéoporose et certains types de cancers, la vitamine D est une des vitamines les plus importantes pour notre métabolisme. Elle régule le métabolisme cellulaire (production et gestion de l’énergie et des déchets) et favorise donc un bon fonctionnement de tous nos organes. Ainsi, quand on en manque, on est plus enclin à développer toutes sortes de maladies…

En ayant une bonne alimentation, notamment riche en bon gras, notre corps produit de la vitamine D. C’est précisément au niveau de la peau que les rayons ultraviolets B (UVB) permettent la formation de vitamine D à partir d’un dérivé du cholestérol. Pour rendre ce processus possible il faut donc consommer du bon gras, des lipides, notamment des huiles végétales, elles sont meilleures pour la santé que le gras animal. Il faut aussi avoir une bonne exposition au soleil. Mais il y a certaines idées reçues qu’il faut tirer au clair….

Soleil et vitamine D, tirer le vrai du faux

Une étude conduite pendant 2 ans sur 24.000 Australiens démontre que 58 % d’entre eux manquent de vitamine D. Une autre étude a été réalisée sous le soleil hawaïen et les conclusions sont les mêmes : 51 % des personnes testées étaient en carence de vitamine D. Il ne suffit donc pas de s’exposer au soleil pour faire le plein de cette vitamine. Les conditions d’exposition sont très importantes. Et il faut comprendre que les recommandations officielles concernant l’exposition solaire peuvent être dangereuses pour la santé. En effet, en se protégeant avec une couche épaisse de crème solaire, on prend le risque de ne pas synthétiser suffisamment de vitamine D. Pire que cela, en restant longtemps au soleil grâce à la crème solaire, on prend le risque d’exposer trop longtemps la peau et d’augmenter le risque de cancer. Vous devez donc être pleinement conscient. La meilleure pratique à adopter consiste à s’exposer de courtes périodes, sans crème solaire. La crème solaire est utile, mais il ne faut pas passer trop de temps au soleil non plus… croyant être pleinement protégé.

Nous ne sommes pas tous égaux devant le soleil

Il faut savoir que ne sommes pas tous égaux devant le soleil, nous n’avons pas tous les mêmes besoins d’exposition. Il faut savoir par exemple que si vous avez 70 ans ou plus, vous devez vous exposer en moyenne 60 minutes au soleil pour refaire vos réserves de vitamine D3. En effet, avec l’âge, le taux de pré-vitamine D dans le sang baisse. Il est simplement difficile de généraliser des recommandations officielles car les facteurs individuels de pigmentation et d’épaisseur cutanée sont très variables. Il y a aussi la saison, la latitude du lieu de résidence, s’il y a souvent du vent ou pas, etc. La notion de « légère rougeur » est probablement le meilleur indicateur pour fixer le moment où l’exposition solaire devient plus néfaste que bénéfique. Comme pour tout, la nature nous donne des signes qu’il suffit d’observer pour comprendre.

 

 

Des sujets qui vous intéressent