C’est l’hiver et l’arthrose, encore une fois !

C’est l’hiver et l’arthrose, encore une fois !

C’est l’hiver et l’arthrose, encore une fois !

Le froid est synonyme de divers maux pour nombre d’entre nous, la rigidité musculaire et les douleurs de l’arthrose reviennent avec le froid. Que faire et comment se soulager ? Voici quelques idées pour un hiver plus doux.

Qu’est-ce que l’arthrose ?

L’arthrose résulte d’une dégradation du cartilage qui recouvre les extrémités des os au niveau des articulations. Cette dégradation des articulations peut survenir sans infection ni inflammation particulière. Elle peut aussi résulter d’une inflammation avec des poussées d’inflammation plus ou moins aigues. La dégénérescence du cartilage qui enrobe l’extrémité des os s’accompagne d’une prolifération osseuse sous le cartilage, d’où la douleur en cas de mouvement.
Voici les symptômes en bref :

  • L’arthrose est déclenchée et augmentée par le mouvement et elle diminue lorsque l’articulation est au repos;
  • La douleur augmente dans la journée et est maximale le soir et peut même entraîner des réveils nocturnes;
  • Elle réapparaît chaque fois que l’articulation en cause est soumise à un effort : la marche pour l’arthrose de hanche, monter un escalier pour le genou, lever le bras pour l’épaule…

Mais pourquoi est-ce que j’ai une arthrose ?

  • Pour plusieurs raisons : des raisons mécaniques d’abord, c’est-à-dire des contraintes physiques anormales sur un cartilage normal. Les personnes qui font un travail routinier impliquant une seule partie du corps (le bras pour écrire au tableau quand on est un enseignant ou le poignet quand on est joueur de tennis, etc). Et dans ce cas la sédentarité est la véritable source du mal. Autrement, quand on bouge suffisamment et qu’on fait souvent du sport, le cartilage garde sa santé malgré le travail routinier ou les contraintes physiques.

Naturellement, l’obésité ou le surpoids représentent un facteur favorisant l’apparition de l’arthrose au niveau des hanches et surtout des genoux.
Les facteurs génétiques souvent évoqués dans la littérature scientifique laissent de plus en plus de place aujourd’hui pour les facteurs d’environnement et notamment l’alimentation. Il est démontré que l’alimentation industrielle trop chargée en toxines favorise l’acidité du corps et l’encrassement au niveau des articulations. A l’opposé, une nourriture vivante avec beaucoup de végétaux frais ou peu cuits permet d’avoir une très bonne santé articulaire et lutter efficacement contre l’arthrose. Ce n’est donc pas du tout une fatalité liée à l’âge comme le laissent penser certains articles. Des jeunes de 35ans peuvent avoir une arthrose et des poussées inflammatoires très douloureuses, et des séniors de plus de 60 peuvent avoir une parfaite santé osseuse et faire des randonnées de plusieurs kilomètres sans aucun souci.

Les huiles essentielles

Certaines huiles essentielles sont très efficaces contre les douleurs de l’arthrose. L’Eucalyptus arrive en tête, il a un pouvoir anti-inflammatoire très intéressant. Le clou de girofle aussi, avec une action antalgique très puissante. Il y a aussi l’huile essentielle de menthe qui a un fort pouvoir décongestionnant et qui soulage rapidement. Des composés très efficaces se vendent dans les magasins spécialisés avec camphre, genévrier, térébenthine, gaulthérie, ou encore lavandin. Vous pouvez former vos propres préparations aussi avec une base d’huile végétale douce comme l’amande ou plus prononcée comme le girofle ou l’olive. L’huile d’olive a un pouvoir anti-inflammatoire très reconnu depuis des siècles, que ce soit en consommation alimentaire dans les salades ou en massage.
Le massage, justement, c’est tout un art…Prenez le temps de masser les articulations douloureuses ou de vous masser en couple pour plus de commodité. Le massage active un nombre incalculable de terminaisons nerveuses et donne une détente et un bien-être immédiats.

L’alimentation, bien sûr !

On ne peut pas avoir de bons résultats si l’alimentation n’est pas adaptée. Les massages et les huiles essentielles n’auront pas de grande efficacité si on continue à manger autant de viande et autant de plats cuits et surcuits.
En effet, la viande est acidifiante et impacte fortement notre niveau de conscience de la douleur. Les mangeurs de viande ont une plus grande sensibilité à la douleur, on le sait. Les végétariens fabriquent une hormone naturelle qui les rend moins sensibles à la douleur. On parle d’aspirine naturelle.

Comment j’ai vaincu la douleur par l’alimentation

Vaincre la douleur et l’inflammation chronique par l’alimentation est une réalité. L’auteure de ce livre raconte qu’elle luttait depuis toujours contre l’arthrite/arthrose qui la fait souffrir sévèrement et la prive presque entièrement de l’usage de ses doigts. Elle découvre le régime hypotoxique du docteur Seignalet et décide de le suivre. En dix jours, la douleur a disparu et en seize mois, elle recouvre totalement l’usage de ses doigts. Elle constate parallèlement des améliorations sensibles dans les articulations de ses genoux et de sa colonne vertébrale, qui étaient affectés par de l’arthrose symptomatique depuis plusieurs années. Jacqueline Lagacé (Ph.D) est auteure de quelque 35 articles scientifiques publiés dans des revues internationales. Son nouveau livre est sorti en octobre 2016 : Une alimentation ciblée pour retrouver la santé de l’intestin. Il analyse les relations entre les aliments et les maladies chroniques. L’auteure écrit « L’épidémie actuelle de maladies inflammatoires chroniques (la centaine de maladies arthritiques, les maladies qui affectent l’intestin, le diabète de type 2, les maladies cardio-vasculaires, le cancer, les maladies neuro-dégénératives) illustre bien la réalité des modifications épigénétiques chez les individus affectés de telles maladies à mesure que les conditions de notre environnement se détériorent (alimentation inappropriée, manque d’exercice, pollution, etc) ».

La pollution électromagnétique en cause

Les douleurs diffuses en hiver peuvent aussi être le résultat de l’électricité statique stockée dans le corps, du fait de la pollution électromagnétique notamment. Dr Maschi a été un des premiers médecins conscients des méfaits des ondes électriques sur la santé dès les années 1960, il guérissait les malades souffrant de sclérose en plaques par des applications d’argile sur la colonne vertébrale. Il leur conseillait aussi de marcher pieds nus dans l’herbe pour neutraliser l’électricité statique stockée dans le corps. Considéré comme un charlatan, il fut rayé de l’Ordre des médecins… et réhabilité trente ans plus tard. Alors si vous souffrez de douleurs chroniques, pensez à faire un enveloppement d’argile de temps en temps ou à marcher tout simplement pieds nus dans la forêt ou en bord de mer.

Des sujets qui vous intéressent