La candidose : symptômes et traitement

La candidose : symptômes et traitement

Close-up Of Doctor's Hand Typing On Keyboard In Front Of Stethoscope

Les champignons (levures) du genre Candida peuvent provoquer des infections superficielles touchant les muqueuses et la peau et des infections viscérales : elles peuvent se limiter à un organe ou disséminer à travers l’organisme. Une candidose est donc un type de mycose qui peut affecter la peau, les ongles et les muqueuses.

Candidoses cutanées et muqueuses

Les infections de la peau et des muqueuses peuvent se produire aussi bien chez des sujets sains que chez des individus immunodéprimés. Elles sont principalement dues à des modifications de l’hydratation, du pH, des concentrations de nutriments ou de l’environnement microbien de la peau et des muqueuses. On connait désormais plusieurs déterminants de susceptibilité génétique dans les formes chroniques ou récidivantes. Les candidoses cutanées se développent dans les zones de transpiration, comme l’aine, les aisselles, les zones interdigitales, et sur les endroits brûlés ou écorchés. Les Candida peuvent infecter différentes muqueuses : la cavité buccale, la muqueuse vaginale et l’œsophage. L’une des candidoses les plus connues touchant la cavité buccale est le muguet qui affecte fréquemment le nouveau-né, les patients traités par antibiotiques à large spectre et les personnes immunodéprimées, surtout celles atteintes du sida. Les candidoses génitales ou vulvo-vaginites sont également fréquentes et dues dans 80% des cas à l’espèce Candida albicans. Elles ne sont pas considérées comme des maladies sexuellement transmissibles et peuvent être le signe d’un diabète. Les causes de récidives sont nombreuses : les médicaments (cures répétées d’antibiotiques), les œstrogènes, les corticoïdes et immunosuppresseurs, la contraception par stérilet ou diaphragme. Les candidoses de l’œsophage enfin accompagnent souvent l’infection par le VIH. Elles nécessitent des traitements antifongiques dont les modalités et les durées sont adaptées à chaque situation, et font l’objet de recommandations internationales auxquelles participe le Centre National de Référence des Mycoses Invasives et Antifongiques.

La candidose : Symptômes et Complications

Les infections de la peau par Candida entraînent l’apparition d’une plaque cutanée rouge, bien définie, qui démange et laisse perler un liquide. Elle peut être bordée de croûtes et de pustules. Elle siège habituellement dans des régions comme l’aine, les plis des fesses, l’espace entre les seins, les orteils ou les doigts et dans le nombril. Les infections vaginales à Candida peuvent provoquer l’écoulement d’une substance épaisse et blanchâtre, semblable à du fromage. Elles se manifestent dans le vagin par une démangeaison ou une sensation de brûlure, surtout durant l’émission de l’urine ou les rapports sexuels qui génèrent souvent de la douleur ou une sensation d’inconfort. Le panaris superficiel périunguéal est une forme de candidose qui touche les ongles. Cette infection est plus fréquente chez les personnes qui ont souvent les mains dans l’eau. Elle entraîne parfois un gonflement douloureux et rouge des doigts. Dans les cas les plus graves, les ongles peuvent se décoller et révéler un lit unguéal décoloré blanchâtre ou jaune. Le muguet buccal provoque l’apparition de plaques blanches ressemblant à du lait caillé à l’intérieur de la bouche, sur la langue et le palais et autour des lèvres. Il peut également provoquer l’apparition de régions fissurées, rougeâtres et humides sur la peau à la commissure des lèvres. Les plaques de muguet provoquent parfois de la douleur. Les infections du pénis provoquées par Candida sont rares, mais elles peuvent entraîner le gonflement et la coloration rouge de l’extrémité du pénis, ainsi que des douleurs.

La candidose : Traitement

Normalement, la candidose n’est pas une infection dangereuse, sauf dans les rares cas où elle se propage dans le sang et gagne les organes vitaux des personnes qui présentent une déficience du système immunitaire. Dans le cas d’une infection cutanée, votre médecin peut prescrire un antifongique sous forme de crème ou de poudre, ou encore de comprimé à prendre par voie orale. Quand il s’agit d’infections aux levures vaginales, le traitement consiste de médicaments antifongiques administrés soit directement dans le vagin sous forme de comprimés, de crèmes, de pommades ou de suppositoires, soit donnés par la bouche. Pour le muguet buccal, on peut se rincer la bouche avec une suspension de médicament antifongique avant de l’avaler. Quelquefois le médecin vous recommandera de laisser fondre une pastille antifongique dans la bouche. L’emploi sur plusieurs jours d’un médicament antifongique oral pourrait s’imposer pour les cas graves. Consultez votre pharmacien – vous n’avez pas besoin d’une ordonnance pour vous procurer un grand nombre des crèmes et des poudres destinées à soigner les infections de faible importance.

Il est également important de prendre les précautions nécessaires pour éviter de futures candidoses. Cette maladie qui est devenue un facteur majeur de maladie dans la société.

Des sujets qui vous intéressent