Le rhume des foins, symptômes, causes et traitements…

Le rhume des foins, symptômes, causes et traitements…

Le rhume des foins, symptômes, causes et traitements…

Appelé également pollinose, le rhume des foins est une inflammation des parois nasales causée par des allergènes tels que le pollen des graminées, des herbacées ou des arbres. Cette inflammation s’accompagne le plus souvent d’un écoulement nasal clair, de démangeaisons du nez, de perte d’odorat, de maux de tête, de fatigue… Quelles sont les causes et les traitements du rhume des foins ? Quels sont les facteurs à risques ?

Rhume des foins causes et symptômes :

Les causes de cette inflammation sont encore méconnues. Néanmoins, des antécédents familiaux d’allergies favoriseraient l’apparition de cette affection. L’hypothèse de l’hygiène a également été avancée par certains chercheurs américains. Une propreté excessive rendrait nos systèmes immunitaires moins actifs  et donc plus fragiles faces aux germes et aux allergènes. L’alcoolisme serait également un facteur favorisant de rhinites chez l’adulte. Il existe plusieurs symptômes au rhume de foins, les plus fréquents sont l’écoulement nasal fluide et abondant, la congestion nasale, les salves d’éternuements, les démangeaisons au nez, aux yeux et dans la gorge. Ces symptômes pourraient chez certaines personnes, être accompagnés par des maux de tête, une rougeur des yeux, des démangeaisons du palais et des conduits auditifs.

A partir de quel âge risque-t-on d’attraper la rhinite allergique saisonnière?

C’est une pathologie très fréquente qui touche environ 25 % de la population, soit une personne sur 4 dans les pays occidentaux. Elle peut débuter à n’importe quel âge. Néanmoins, elle se manifeste davantage chez les sujets âgés entre 8 et 20 ans et disparaît souvent après 60 ans.

Quelles sont les précautions à prendre ?

La première solution est évidemment d’éliminer ou de réduire l’exposition à l’allergène. La libération des substances allergènes est favorisée par l’humidité, qui augmente fortement avant et pendant les orages. Il est donc conseillé d’éviter de sortir lorsque un orage est annoncé mais aussi pendant les trois heures qui le suivent. Le port de lunettes bien couvrantes et de masques filtrants pendant la saison pollinique permet de réduire les irritations oculaires et de se protéger de la poussière. L’application de compresses froides sur les yeux aide à calmer les démangeaisons. Fermez les fenêtres de la maison et de la voiture pendant la saison des pollens réduit l’entrée de ces derniers. Quant aux traitements, les antihistaminiques soulagent des symptômes, les décongestionnants réduisent la congestion nasale. Les corticostéroïdes nasaux anti-inflammatoires bloquent la réaction allergique. Une action de désensibilisation pourrait être proposée en cas de résistance de la maladie allergique.

Des sujets qui vous intéressent