Attention aux coups de chaleur

Attention aux coups de chaleur

Attention aux coups de chaleur

La chaleur attaque notre organisme de l’intérieur en faisant grimper dangereusement la température corporelle. Une réaction rapide s’impose alors.

L’été, alors que le soleil brille de mille feux et que le mercure est au plus haut, nous ne sommes pas à l’abri des mauvaises surprises liées à la montée de la température. Les plus petits et les personnes les plus âgées sont ceux qui courent le plus grand danger durant les périodes de fortes chaleurs, mais tout le monde est concerné lorsque certaines conditions sont réunies. Les coups de chaleur peuvent être plus ou moins graves, et quelque soit leur degré, il faut réagir très vite. D’autant plus qu’ils sévissent souvent sans crier gare, d’où l’importance de la prévention. Les causes sont multiples et agissent fréquemment de concert.
Fièvres, nausées, états de choc, accélération du pouls et pertes de connaissance sont tout autant fois des signaux d’alerte que les premières conséquences des coups de chaleur.

Un malaise à traiter d’urgence

Le coup de chaleur, également appelé fièvre thermique ou encore insolation, guette les plus jeunes enfants et les personnes âgées, du fait de leur plus grande vulnérabilité, mais aussi tout adulte en bonne santé qui ne prend pas ses précautions lorsqu’il fait très chaud.
On distingue généralement deux types de coups de chaleur: ceux qui ne sont pas liés à un effort physique et ceux qui y sont associés. Les premiers sont les résultats d’une température ambiante élevée, d’une aération insuffisante et d’une mauvaise hydratation, tandis que les seconds sont consécutifs à des exercices intenses pratiqués sous de fortes chaleurs. Le corps n’est alors plus capable de réguler sa température, débouchant sur une situation médicale d’urgence qu’il faut traiter au plus vite.

Des sujets qui vous intéressent