Le guide pour se protéger des ondes

Le guide pour se protéger des ondes

Le guide pour se protéger des ondes

Selon l’agence française de sécurité sanitaire les radiofréquences n’ont pas d’effet sanitaire avéré mais l’exposition doit être limitée pour les populations vulnérables comme les utilisateurs intensifs de téléphones portables et les enfants. Voilà l’information officielle. Qu’en est-il en réalité ? Comment se protéger des ondes au quotidien ?

Comment agit la pollution électromagnétique ?

Dr Londechamp écrit dans son livre référence l’Homme vibratoire : «Les cellules communiquent entre elles grâce à des flux de photons spécifiques, et ce en dehors de toute transmission chimique»… « Nos cellules communiquent entre elles à l’intérieur de notre espace corporel, mais aussi à l’extérieur, avec l’ADN du monde végétal, animal et humain, transmissions se faisant par des faisceaux de photons cohérents ».

En 1975 le biophysicien allemand Fritz Albert Popp confirme que toutes les cellules vivantes communiquent entre elles ainsi qu’avec le monde extérieur par l’intermédiaire de signaux électromagnétiques cohérents appelés biophotons. Il affirme que les pollutions environnementales, et plus particulièrement électromagnétique et radioactive, peuvent potentiellement tordre et perturber ces signaux de communication cellulaire affectant ainsi le métabolisme.

Ainsi, la pollution électromagnétique, inoffensive en apparence, agit au niveau le plus délicat de notre corps, celui de la communication cellulaire. Elle perturbe alors l’ensemble de l’organisme. Imaginez qu’une armée puissante soit infiltrée par quelques personnes malintentionnées. Ces quelques personnes, en perturbant la communication, peuvent réduire à néant toute l’armée.

Que dit l’ANSES ?

Les radiofréquences constituent un objet de préoccupations sanitaires et environnementales important depuis plusieurs années en France mais l’Anses dit qu’il n’y a pas d’effet sanitaire avéré, ce qui ne conduit pas à proposer de nouvelles valeurs limites d’exposition de la population. L’agence pointe toutefois, avec des niveaux de preuve « limités », des effets biologiques chez l’humain ou chez l’animal. « Certaines publications évoquent une possible augmentation du risque de tumeur cérébrale, sur le long terme, pour les utilisateurs intensifs de téléphones portables ». Elle recommande donc de limiter l’exposition aux antennes relais de ces utilisateurs, auxquels il est conseillé d’employer un kit main-libre, ainsi que des enfants, par mesure de protection face au développement des technologies sans fil. Concernant les populations dites électro-sensibles, qui ont une intolérance aux ondes, l’agence va approfondir les études en examinant plus spécifiquement toutes les données disponibles en France et à l’international sur ce sujet qui mérite une « attention particulière », dit-elle. Enfin, la position de l’organisme qui représente les opérateurs de la téléphonie mobile, la Fédération française des télécoms (FFTélécoms), est la suivante : « Il n’existe aucune preuve d’un risque pour la santé sous les seuils qui sont recommandés par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et qui sont en vigueur en France »

Ancrage à la terre ou Earthing

La mise à la terre est une des meilleures solutions pour éliminer la pollution électromagnétique, l’excès d’ions positifs accumulés de manière journalière sous forme d’électricité statique.

Le Earthing, ou mise à la terre, permettent de lutter efficacement contre les perturbations électromagnétiques en dérivant à la terre les surcharges qui perturbent le fonctionnement cellulaire. Cet écoulement des ions positifs du corps à la terre d’une manière douce et sûre, permet une ré-harmonisation naturelle de l’organisme. Les cellules se rééquilibrent, le stress et l’anxiété diminuent, le sommeil est plus rapide et de meilleure qualité tandis que notre résistance physique augmente. Ce procédé permet aussi de prévenir l’oxydation en rééquilibrant la respiration cellulaire de l’organisme.

Concrètement, la reconnexion à la terre implique la relation de votre corps à l’énergie de surface de la Terre. Cela signifie marcher nu-pieds à l’extérieur, travailler par terre, ou bien travailler ou dormir à l’intérieur en étant connecté à un dispositif conducteur transmettant l’énergie bienfaisante naturelle de la Terre à votre corps.

On comprend mieux aujourd’hui pourquoi cette tradition de s’asseoir et de travailler et même de dormir par terre en orient.

Le yoga pour se reconnecter à la terre

Le yoga est une technique santé et bien-être qui date de milliers d’années. Aujourd’hui avec le progrès de la science on comprend mieux les enjeux de ce sport-méditation accessible à tous et aux bienfaits infinis. Faire du yoga convient à toutes les personnes, quelque soit l’âge ou l’état de santé. Il suffit de choisir une position et de réduire la dépense énergétique consommée par le mental, pour laisser le flux de vie circuler de nouveau.

Le yoga est une des techniques d’ancrage les plus anciennes. Etre ancré, c’est être connecté à la terre. C’est se sentir relié. C’est sentir cette connexion profonde qui existe entre nous et la terre, et être dans l’acceptation du moment présent. Être ancré c’est aussi sortir de ses pensées et prendre conscience de son corps dans son intégralité. C’est accepter pleinement son corps tel qu’il est et en prendre soin. C’est habiter complètement ce corps qui est le nôtre et accepter de vivre notre vie ici sur terre.

Les vertus du Earthing

En protégeant l’organisme des perturbations induites par les champs électromagnétiques, le Earthing permet de…

  • Réduire les douleurs y compris chroniques.
  • Améliorer la qualité du sommeil et augmenter l’énergie.
  • Réduire le stress et favoriser la concentration.
  • Normaliser le rythme biologique du corps.
  • Fluidifier le sang et améliorer la tension et le flux sanguin.
  • Soulager la tension musculaire et les maux de tête.
  • Désamorcer l’inflammation et renforcer la défense immunitaire.

Des sujets qui vous intéressent