Mon enfant a des vers dans les intestins !

Mon enfant a des vers dans les intestins !

Mon enfant a des vers dans les intestins !

Les vers intestinaux parasitent le tube digestif et les intestins de l’humain pour se nourrir et se reproduire et les enfants sont facilement attaqués par ces intrus embêtants. En général, ces parasites ne présentent pas une réelle gravité, et il est facile de s’en débarrasser, mais les symptômes qu’ils déclenchent sont très gênants. Des traitements allopathiques existent, mais c’est la voie naturelle qui est la plus efficace à long terme. Alors à quoi ressemblent les vers intestinaux ? Quelles sont les sources de contamination ? Et comment lutter efficacement et naturellement contre ces parasitoses ?

A quoi ressemblent les vers intestinaux ?

Les vers intestinaux sont des parasites du système digestif. On les appelle communément les helminthes. Ils sont de plusieurs types, mais l’oxyurose est la maladie la plus fréquemment responsable de vers intestinaux chez l’enfant. Il s’agit de petits vers blancs et ronds et qui peuvent mesurer jusqu’à un centimètre de long. Ils vivent dans le gros intestin. La nuit, le ver femelle franchit l’anus des personnes infectées  pour y pondre ses œufs (près de 10 000 œufs), sur le pourtour de l’anus causant les démangeaisons nocturnes. Vous pouvez les identifier ensuite au niveau de la région anale de votre enfant ou sur ses selles du matin.

Les enfants, en première ligne !

Ce parasite est extrêmement contagieux, surtout dans le milieu scolaire et familial. La contagion se fait facilement d’un enfant à un autre par l’intermédiaire de mains sales. Les œufs se logent aisément sous leurs ongles si les enfants n’ont pas pris l’habitude de bien se laver les mains. Ensuite, en mettant ses doigts dans la bouche ou en se grattant l’anus, l’enfant s’infecte et c’est l’effet boule de neige. L’enfant infecté peut transmettre ce petit parasite à son entourage puisque les œufs peuvent passer à des objets et survivre jusqu’à deux semaines hors du corps humain comme des jouets, les sièges de toilette, les vêtements, ou la literie. S’il partage ces objets, d’autres personnes peuvent contracter les parasitoses. C’est pour cela que personne n’est à l’abri, même les adultes peuvent avoir des vers dans les intestins, et ils doivent tous suivre les consignes de prévention, sinon envisager un traitement.

Les symptômes et les complications les plus caractéristiques

Le plus souvent, lorsque l’infestation par les vers est minime, votre enfant ne se plaint de rien autre que des démangeaisons autour de l’anus et du vagin qui devient parfois à vif, à force de grattements, et qui peut entraîner un manque de sommeil ou une certaine irritabilité. Héberger des vers dans ses intestins n’est pas très bon non plus pour le système immunitaire qui va alors travailler en permanence, ne pas avoir de repos.  Fatiguer le système immunitaire par des luttes continues n’est pas une bonne chose, même si l’ennemi n’est pas si puissant. En revanche, en cas de contamination massive, les signes vont des diarrhées épisodiques et inexpliquées, aux vomissements et douleurs de ventre ou abdominales, une perte d’appétit et notamment une perte de poids parfois.

Prévenir plutôt que guérir… 

Avant de s’intéresser aux remèdes, des mesures préventives permettent de limiter la transmission des parasites. Ces mesures sont d’une importance fondamentale pour votre enfant ainsi que pour toute la famille. Voici quelques recommandations :

Désinfecter régulièrement la literie et le linge à l’eau très chaude.

Se laver les mains le plus souvent possible, surtout avant chaque repas et après chaque passage aux toilettes.

Maintenir les ongles de toute la famille courts et propres pour réduire le risque de ramasser des œufs d’oxyure.

Les œufs sont sensibles à la lumière, donc ouvrez les rideaux ou les stores des chambres pendant la journée et faites un ménage régulier et rigoureux des sols.

Rincez correctement les légumes et les fruits et ayez une bonne hygiène alimentaire.

Les animaux domestiques sont aussi porteurs du parasite, ce qui nécessite de veiller à traiter régulièrement nos compagnons à quatre pattes.

Enfin, il est indispensable d’aviser les membres de la collectivité à laquelle est confié votre enfant (le milieu scolaire surtout) afin que les parents de ses camarades prennent les mesures nécessaires.

Un traitement sans ordonnance pour se débarrasser des parasites naturellement

Pour déloger efficacement et naturellement les parasites intestinaux, de nombreux remèdes naturels sont efficaces. Il suffit de bien les combiner pour une bonne période.

Une alimentation et des vermifuges qui favorisent l’évacuation

Certains aliments contiennent des substances vermifuges et qui favorisent l’évacuation, donc vermifugez-vous que ce soit en préventif ou en curatif :

L’ail : est toxique pour les parasites. Il suffit de le faire bouillir pendant 20 minutes. Prenez 4 gousses d’ail pour un verre d’eau deux fois dans la journée.

Le chou : Le jus de chou cru et frais est désinfectant pour l’intestin et chasse les vers.

La carotte crue : Une carotte râpée ou un verre de jus est un très bon vermifuge surtout le matin à jeun pendant une semaine.

La courge : Les graines de courge ainsi que leur huile ont des vertus vermifuges reconnues. Mangez-en une cuillère à soupe, 2 fois par jour.

L’extrait de graines de pamplemousse : Il est recommandé de prendre de l’extrait de graines de pamplemousse pour traiter une infestation d’oxyures grâce à ses vertus antiparasitaires incontestables.

Les pépins de citron : Ecrasez des pépins d’un citron et mélangez-les à une petite cuillère de miel et vous obtenez un vermifuge efficace à prendre tous les matins à jeun pendant une semaine.

Les huiles essentielles

Les huiles essentielles vous aident beaucoup pour éradiquer les vers intestinaux. L’huile essentielle de Cannelle ou encore l’huile essentielle de Thym à Linalol sont très efficaces pour lutter contre les vers. D’autres, comme celle de menthe poivrée, vont permettre de dynamiser le transit, une meilleure évacuation des selles, mais aussi d’avoir moins mal au ventre. Effet antiseptique puissant de l’HE de menthe poivrée notamment. Mettez une petite goutte d’une de ces huiles essentielles dans un peu de miel, ou diluez-la dans un jus d’orange, et donnez à l’enfant, prenez-en aussi par mesure de précaution, avant le repas, 3 fois par jour, pendant 15 jours. Notez que l’utilisation de ces huiles essentielles n’est pas recommandée pour les enfants de moins de 6 ans, surtout ceux qui ont des antécédents allergiques. Pour ces enfants, préférez une utilisation externe de ces huiles en massage du ventre.

Des sujets qui vous intéressent