Enfant stressé : Comprendre et agir

Enfant stressé : Comprendre et agir

Enfant stressé : Comprendre et agir

Les enfants sont de plus en plus nerveux et stressés. C’est un fait établi. Alimentation ? Pollution ? Causes hormonales ou génétiques ? Quels facteurs en cause et quels outils pour développer l’ancrage intérieur dès la petite enfance ?

Stress n’est pas agitation

Attention à ne pas confondre stress et simple agitation. Un enfant stressé est un enfant qui ne parvient pas à se concentrer, ne parvient pas à faire ce qu’il désire ou à réaliser les tâches qu’il veut. L’enfant stressé est fatigué en permanence et de mauvaise humeur. Une grande différence alors avec l’attitude normale d’un enfant curieux et donc agité, à la recherche de nouvelles expériences et de découvertes. Une tendance dangereuse existe aujourd’hui dans le corps médical qui consiste à taxer d’hyperactifs des enfants qui ne le sont pas forcément. Il s’agit du TDAH : trouble déficitaire de l’attention associé à l’hyperactivité. L’hyperactivité nécessite alors une certaine prise en charge avec des substances chimiques la plupart des cas. Et c’est bien dangereux car anesthésier un enfant n’est pas la bonne solution.

Un enfant qui ne tient pas assis sur sa chaise d’écolier pendant des heures n’est pas un enfant malade, il est normal. C’est le rythme scolaire qu’il faut peut être revoir, la pédagogie, la place du sport et de l’activité en général dans les cursus, etc.

Des facteurs multiples

Des facteurs multiples sont en cause, en tête probablement l’alimentation. La raison pour laquelle ce facteur peut être en tête de liste c’est que la chimie cérébrale est très liée à ce qu’il y a dans l’estomac. La plupart des hormones sont fabriquées dans la sphère digestive, il faut le savoir. 90% pour la sérotonine par exemple. L’estomac est d’ailleurs appelé « deuxième cerveau » parce qu’il pilote en filigrane nos comportements et nos états d’humeur.

Si votre enfant est stressé commencez alors par faire un petit diagnostic de ce qu’il mange au quotidien. S’il ne mange que des pâtes, des aliments industriels et du sucre, alors réformez d’urgence l’alimentation de votre enfant. Les aliments morts, notamment la farine blanche, fragilisent considérablement la flore intestinale, or la principale défense immunitaire se situe au niveau des intestins. Proposez à votre enfant des aliments frais, des fruits et des légumes surtout. L’éducation alimentaire de l’enfant est capitale.

Au cœur des émotions de mon enfant : Intelligence émotionnelle mère-enfant

Le métier de maman est le plus dur au monde, toutes les mamans le savent. Élever un enfant est une tâche épuisante. De nombreux instants de pur bonheur mais aussi des instants de colère et d’incompréhension. Isabelle Filliozat est une spécialiste imminente de la petite enfance, elle a écrit plusieurs best sellers comme « J’ai tout essayé », ou encore « Au cœur des émotions de l’enfant ». Elle explique très bien dans ses livres en quoi la relation enfant-parent peut être difficile à cause des décharges émotionnelles quotidiennes de l’enfant, DES enfants s’ils sont nombreux. Elle donne des stratégies concrètes pour savoir comment réagir face à un bébé qui pleure. Très utile pour comprendre et pour agir. Plus d’informations sur www.filliozat.net, un site très riche en informations, avec des conférences (l’intelligence du cœur ou parentalité positive), des dates d’atelier ou de stages (grammaire des émotions) par région.

Des sujets qui vous intéressent