Qualité de vie au travail : adoptez les bons réflexes

Qualité de vie au travail : adoptez les bons réflexes

Qualité de vie au travail : adoptez les bons réflexes

La qualité de vie au travail, nécessaire au bien-être de tout le groupe de travail est l’affaire de chacun. Autant l’employé que l’employeur doivent contribuer, chacun à son échelle, à maintenir une ambiance de travail propice au développement de l’entreprise autant qu’à la satisfaction des salariés et à leur santé mentale.

Qualité de travail : c’est quoi ?

La qualité de travail est l’équilibre trouvé entre les exigences de l’entreprise d’une part et la satisfaction de l’employé d’autre part. Cet équilibre, qui ne peut être atteint que sur la base de la volonté et de l’engagement des différents intervenants dans l’entreprise, contribue au bien-être et la santé mentale de tous.
Pour y parvenir, des efforts doivent êtres faits, de part et d’autre, dans le cadre d’un dialogue sociale auquel tous doivent participer.

Les nouvelles exigences de l’entreprise

Comme expliqué précédemment, la qualité de vie au travail, indispensable au bien-être et à la santé mentale de tous, est l’équilibre trouvé entre les exigences de l’entreprise et la satisfaction des employés.
En effet, dans un contexte économique et technologique en perpétuelle mutation, l’entreprise doit savoir rapidement s’adapter. Pour ce faire, elle est de plus en plus centrée sur le client. Le tout est que la satisfaction du client ne devienne pas un frein au bien-être de l’employé. Des exigences démesurées, une pression constante au travail, finissent par mettre à mal la santé mentale de ce dernier, ce qui affecte forcement l’entreprise.
De la même manière, les mutations technologiques rapides obligent l’entreprise à une réflexion permanente pour rester performante

Les besoins de l’employé

Tout comme l’entreprise, l’employé doit, lui aussi, évoluer dans un environnement de travail qui garantit son bien-être et sa santé mentale. Ainsi, outre les obligations, inscrites au contrat de travail, de l’entreprise, l’employeur a tout intérêt à veiller à la satisfaction de ses salariés. Pour leur bien-être, ces derniers ont besoin de reconnaissance, d’un environnement de travail sécurisé qui garantit la santé physique, d’un plan de carrière qui donne une chance pour une évolution professionnelle…
Pour son bien-être et sa santé mentale au travail, l’employé a également besoin de donner du sens à ce qu’il fait. La formation continue, le coaching ou encore le développement de compétences sont autant de techniques qui permettent de répondre à ce besoin.
Puis, l’employé s’attend, de plus en plus, à ce que l’entreprise lui permette, pour son bien-être, de concilier vie privée et vie professionnelle. Des horaires qui permettent d’avoir une vie ailleurs qu’au travail, garde des enfants… différentes solutions peuvent être envisagées par l’entreprise pour le bien-être et la santé mentale de ses employés.

Qualité de vie au travail : les solutions

Comment trouver les solutions adéquates pour garantir la qualité de vie au travail tout en conciliant exigences de l’entreprise et bien-être de l’employé ? Un dialogue social, guidé par la volonté de chacun à construire un environnement de travail favorable, doit être mis en place. Il s’gira de trouver des points communs et de les renforcer, tout en faisant des compromis pour réduire les divergences.
Ces solutions ne seront efficaces et applicables que si elles ont été prises en concertation avec les employés et leurs représentants. Il s’agit de garantir leur bien-être et leur santé mentale au travail, il est normal qu’ils y participent activement !

Qualité de vie au travail : un concept gagnant-gagnant

La qualité de vie au travail est un concept gagnant-gagnant. Autant l’entreprise que les employés ont intérêt à y contribuer afin de garantir leur bien-être. Ainsi, un employé qui n’est pas satisfait est un employé qui n’est pas productif. Si sa santé mentale est mise à mal au travail, le salarié aura tendance à s’absenter et à ne pas s’impliquer dans son travail. Le taux d’absentéisme est d’ailleurs un indicateur sur la qualité de vie au travail.
De la même manière, en favorisant le dialogue sociale et en acceptant de faire des compromis de son côté, l’employé participera au bien-être et à la santé de l’entreprise. Les deux partenaires doivent être conscients qu’ils sont dans la même barque, du même bord.

Des sujets qui vous intéressent