Techniques pour retrouver un sommeil de Bébé

Techniques pour retrouver un sommeil de Bébé

Techniques pour retrouver un sommeil de Bébé

Le sommeil n’est pas juste le moment de se reposer ou de faire de beaux rêves, c’est d’abord l’occasion pour le corps de recharger ses batteries, de réparer ses tissus, de renforcer sa défense immunitaire. Pour le cerveau c’est le moment de capitaliser et de mémoriser les informations reçues dans la journée, etc. Malheureusement aujourd’hui beaucoup de personnes ne parviennent plus à dormir comme elles voudraient, comme il se doit. Devenu adulte responsable et stressé on a décidément oublié comment on faisait étant plus jeune, quand on était bébé et qu’on dormait si paisiblement. Comment retrouver un sommeil de bébé ? Voici quelques techniques.

Ah si je pouvais dormir comme un bébé !

Quiconque observe un bébé dormir ressent la paix intense dans laquelle est plongé cet être minuscule mais disposant d’un savoir-faire que l’adulte a décidément perdu. En effet si dormir était une chose naturelle chez bébé, elle devient assez compliquée pour l’adulte. Combien d’entre nous passent des heures au lit les yeux fermés sans pouvoir entrer dans le sommeil ? Combien d’entre nous courent acheter des somnifères pour s’anesthésier et s’obliger à dormir ? Beaucoup trop. Ce n’était pas le cas chez la génération précédente…Pourquoi donc le sommeil est-il devenu un « bien » de luxe ?

Pour quelles raisons je ne dors plus comme un bébé ?

Pour plusieurs raisons : Un rythme de travail qui n’est pas forcément en accord avec votre propre rythme circadien. En effet certaines personnes ont du mal à se réveiller à certaines heures très matinales, elles ne peuvent pas non plus s’endormir à 8h du soir pour récupérer. Certaines personnes sont obligées de travailler jusqu’à une heure tardive le soir ce qui perturbe le sommeil. Surtout s’il faut regarder un écran d’ordinateur ou passer des coups de téléphone. Les causes peuvent aussi résider dans l’alimentation. Manger sucré le soir n’aide pas du tout à trouver le sommeil, il freine la sécrétion naturelle de mélatonine sensée ralentir le corps et le préparer au sommeil. Le rythme de vie est plus globalement responsable de la mauvaise qualité du sommeil : Si vous ne bougez pas beaucoup pendant la journée il est difficile de dormir comme un enfant. Regardez à quel point un enfant se dépense en jouant et en sautant partout toute la journée. Ce n’est pas votre cas si vous êtes assis toute la journée devant un écran d’ordinateur. Mais la raison la plus importante de la perturbation du sommeil semble être ce tsunami de pensées, souvent négatives, qui nous envahissent à l’heure du sommeil. Le mental ne connaît pas le repos…

Comment s’en sortir ?

Deux grandes résolutions à prendre pour dormir comme un bébé : 1. Revoir votre hygiène de vie. 2. Cesser le flux anarchique de pensées à l’heure du sommeil.

Première résolution : L’hygiène de vie, un concept global qui inclut plusieurs éléments : alimentation d’abord, activité physique ensuite, dispositions au travail pour respecter votre propre rythme (faire des siestes s’il le faut, refuser de travailler le soir, etc.). Deuxième résolution : Cesser le flux anarchique de pensées qui vous envahit à l’heure du sommeil. Plusieurs dispositions vous aideront pour y parvenir, en tête la méditation. Quinze minutes de méditation le soir avant le coucher sont extrêmement bénéfiques, elles permettent de vous préparer au sommeil en faisant le vide et en évacuant toutes les pensées et émotions qui se sont accumulées le long de la journée. Choisissez de préférence une heure régulière pour vous coucher, votre corps apprendra ce rythme et vous appellera lui-même au sommeil l’heure venue. Aidez-vous d’une bonne infusion de tilleul ou de camomille, elles sont très relaxantes. Surtout pas de café après 5 h de l’après-midi, pas de télévision au moins une heure avant le coucher. Pas de discussions tendues ou conflictuelles. Donnez toutes les conditions à votre corps pour se débarrasser des « restes » de la journée et plonger dans un sommeil de bébé. Un bon bain chaud détendra vous muscles pour parvenir à une détente totale.

Et si je n’y arrive quand même pas ?

Si vous n’y arrivez quand même pas, c’est que votre mental est beaucoup trop actif le soir. Vous devez donc travailler sur ce point précis. Dans son excellent livre « En pyjama avec Bouddha », Joseph Emet explique très bien la méthodologie à suivre pour lutter contre cette hégémonie du mental. Plusieurs outils sont proposés. Vous devez d’abord comprendre que le flux de pensées incessantes est relatif à votre approche même de la vie, une approche trop mentale donc. Vous réfléchissez trop, vous accordez trop d’importance aux choses, vous tenez à contrôler le cours de votre vie et généralement des choses autour de vous (famille, conjoint, enfants, etc.). Ce désir de tout contrôler est vraiment la cause de tous les maux de l’être humain. L’auteur vous invite donc à revoir votre approche même de la vie, la manière dont vous passez vos journées, pour parvenir au sommeil apaisant en fin de journée. Le sommeil facile ne vient que si les tâches de la journée disparaissent avec la journée. Pas de soucis à emporter comme des bagages inutiles avec soi, pas de regrets sur ce qui ne s’est pas passé comme vous le désirez, pas d’attentes exagérées par rapport à demain surtout. Demain sera un autre jour. Dormir c’est simplement s’oublier pour se laisser emporter par « le marchand de sable ».

5 Règles simples pour bien dormir

-Lâchez le contrôle, ne cherchez pas à faire venir le sommeil, laissez-vous plutôt emporter par le sommeil.

– Ne revivez pas mentalement votre journée pour tout juger. Laissez-faire.

– Ayez de la gratitude envers toutes les bonnes choses que vous avez vécues en cette journée…

-Et de l’acceptation ou du détachement envers les choses que vous n’avez pas aimées.

-Fixez vos pensées dans les sensations physiques du corps, le confort du lit, la température environnante, etc.

Des sujets qui vous intéressent