Le light et la minceur : Les produits light décryptés

Le light et la minceur : Les produits light décryptés

Le light et la minceur : Les produits light décryptés

Nous vivons une avalanche de produits light, une avalanche qui va de paire avec le commerce juteux du « mincir à tout prix ». Qu’est ce qu’un produit light ? Pourquoi est ce si dangereux pour la santé ?

Le light remplace le sucre

On dit du sucre que c’est le poison blanc. Mais conformément à la loi : « c’est la dose qui fait la différence entre le remède et le poison », on peut dire que le sucre ne devient poison que quand il est consommé à outrance. On constate de plus une dépendance au sucre, du fait de cette consommation à outrance. Il faut savoir que le sucre affecte le mécanisme de la récompense, la même zone affectée par la cocaïne et des autres drogues dures. Plus vous en prenez, plus de dopamines sont mises en place dans votre corps. Et vous avez besoin de toujours plus.

Les gens n’arrivent pas à arrêter le sucre, une vraie dépendance, une drogue, parfaitement légale par ailleurs, car d’énormes enjeux industriels sont impliqués. Le sucre fait vendre, il ajoute de la saveur là où il n’y en a pas.

La dépendance au sucre chez les jeunes

Le problème le plus grave semble être celui de la dépendance qui s’accroit chez les jeunes et les enfants notamment. Des enfants obèses nous en voyons tous les jours un peu plus … mais des enfants en surpoids, qui ne peuvent pas monter les escaliers, s’essoufflent avec le moindre effort…c’est de plus en plus courant et surtout invisible. Des enfants plongés dans la sédentarité depuis leur plus jeune âge. Et on leur donne ces boissons sucrées et autres sucreries dès le plus jeune âge, en guise de récompense le plus souvent. Une très mauvaise récompense. Les mamans ne mesurent pas l’ampleur de ces petites gestes : « mon chéri, si tu restes sage maman te donne un bonbon ».

Avec la prise de conscience de la gravité des effets du sucre sur la santé publique, la nouvelle potion magique de l’industrie c’est le light. En tête de liste, l’aspartame…

L’aspartame, vous connaissez ?

L’aspartame est un édulcorant de synthèse. Il correspond au composant E 951 sur les étiquettes des produits. Son pouvoir sucrant est environ 200 fois plus élevé que celui du sucre naturel.

Il faut savoir que les acides aminés contenus l’aspartame sont contenus (deux d’entre eux du moins) dans la viande par exemple. Ce qu’il faut comprendre par contre c’est que la même molécule est métabolisée différemment, c’est-à-dire traitée et transformée différemment, par l’organisme. Notamment lorsque cette molécule est chauffée…

Ce que l’on sait avec certitude par contre c’est que l’aspartame a des effets neurotoxiques. Même s’il continue à être vendu sous toutes les formes, visible ou caché, c’est-à-dire dans les produits light.

La polémique s’accroit si l’on sait que la majorité de l’aspartame vendu dans le monde aujourd’hui est fabriqué en Chine. Autour de 80% pense t-on.

Le light partout !

Partout en effet même dans des médicaments pédiatriques, car pense t-on qu’il est plus facile de faire accepter à l’enfant de boire du sucré ! L’aspartame est sinon partout, caché dans les Chewing-gum light, les yaourts 0%, etc. Mis sur le marché seulement en 1974, le produit explose et transforme littéralement le paysage des produits agro alimentaires. Mais il n’y a pas que l’aspartame, c’est le seulement le plus médiatisé. Notez aussi par exemple le E 150D, colorant caramel de plusieurs sodas leur donnant cette couleur foncée si virile et si attrayante pour les consommateurs. Colorant contenant un composant clairement cancérigène.

Sodas, sucre et marché du light

Un état américain a déjà interdit de vendre les sodas et boissons sucrées sur les lieux publics : La Californie. En Californie 40% de la population est obèse.

Savez-vous combien de sucre contient un soda ?

16 sachets de sucre environ dans un demi-litre de soda. En moyenne 10 cuillères de sucre dans une petite canette de soda. Un américain boit en moyenne 170 litres de Sodas par an. Environ 20 kilos de sucre. Les compagnies font augmenter les quantités, exprès, au même prix, car on sait que la dépendance est là. Plus vous buvez des sodas plus vous en êtes dépendant, c’est-à-dire que plus vous allez en consommer dans le futur. 2 milliards de canettes ou bouteilles de coca cola vendues par jour, dans le monde. Un chiffre colossal. C’est ainsi que le marché des sodas light a connu une si forte croissance. Mais attention, en jouant sur ces effets néfastes du sucre, les industriels mettent des produits encore plus dangereux et non transparents pour sucrer les sodas.

Consommer du light pour mincir ?

Est-ce que l’aspartame (en remplacement du sucre) permet ou favorise une perte de poids sinon une stabilisation dans le poids en place ? Voilà une bonne question. Malheureusement la réponse est négative. NON l’aspartame ne favorise pas la perte de poids, au contraire, une étude montre que les personnes consommant du light sont plus exposées au surpoids que les autres, à hauteur notamment de 65%. Vous vous demandez donc quel bénéfice à retirer de la consommation de cette molécule nouvelle pour le corps, nocive sinon pour le moins pas bénéfique … ? Aucun.

Un peu d’histoire…

Un rapport d’environ 500 pages a montré que les études de la société qui a obtenu l’autorisation de mise sur marché ne sont pas fiables. L’autorisation a donc été retirée vers 1976 (par la FDA food and drug administration). La remise sur marché s’est faite progressivement ensuite, en trafiquant les rapports en question, et surtout avec la force de lobbying de Donald Rumsfeld, PDG alors de la société commercialisant le produit (SEARLE). Voici donc un bref historique de la réalité de la mise sur marché de l’aspartame, pourtant neurotoxique. Les études l’ont montré, du moins avant qu’elles ne soient trafiquées par les lobbys soutenant ce produit.

Que faire ?

Rien ne vous empêche d’avoir une consommation ordinaire de sucre, plutôt que de consommer plus d’un aliment donné sous prétexte que c’est du light. Le sucre consommé de façon modérée n’est pas du tout nocif pour l’organisme, c’est la consommation outrageuse qui l’est. Notamment celle du sucre caché dans la petite viennoiserie que vous prenez avec le café, ou les deux trois carrés de chocolat…

En tout cas, un demi-morceau de sucre dans le café du matin, un autre demi dans le café du 3h, n’a jamais tué personne. C’est l’excès qui tue. Des alternatives naturelles au sucre existent aussi, pour ceux qui sont les plus accros au goût sucré, d’abord le miel, un produit naturel et dont on ne compte plus les bienfaits santé. La sétvia aussi ou le sirop d’agave.

Des sujets qui vous intéressent