Régime anti candida

Régime anti candida

Régime anti candida

Addictions au sucre ou au blé, ballonnements et flatulences, dépressions répétitives, asthme ou eczéma peuvent cacher une invasion par une levure qui vous ravage de l’intérieur sans que vous en preniez conscience. Selon l’Institut pasteur, sur le plan épidémiologique, tous facteurs de risque confondus, candida albicans est responsable de la moitié des infections.Zoom sur le candida, une levure souvent trop répandue dans nos intestins : la candidose chronique touche des millions de personnes mais reste peu diagnostiquée et très mal traitée.

Qu’est ce que le candida ?

Candida albicans est un champignon (levure) qui vit dans les intestins, il fait donc partie des centaines de types de micro-organismes qui forment la flore intestinale. Si son taux est normal il ne pose pas problème, mais son taux dépasse la normale chez la majorité d’entre nous. Un seul chiffre pour s’en convaincre: 90% de la population américaine présente un taux de candida albicans plus élevé que la normale.

Quand le candida prend le dessus dans la flore intestinale, il secrète des toxines qui déséquilibrent le système immunitaire et nerveux. Ces toxines perturbent l’organisme dans son ensemble : les mycoses des pieds ou mycoses vaginales, le syndrome du colon irritable ou la fibromyalgie sont les plus diagnostiquées par les médecins mais ce n’est que l’arbre qui cache la forêt. Le candida réduit l’immunité, chose normale puisque près de 70% de la défense immunitaire se situe dans les intestins, il engendre une grande fatigue, déclenche des troubles émotionnels et favorise même les états dépressifs.

Voici quelques facteurs qui favorisent le développent démesuré du candida albicans :

  • les antibiotiques et autres médicaments qui attaquent et perturbent la flore intestinale,
  • une alimentation riche en sucres complexes notamment et en hydrates de carbone raffinés,
  • l’alcool et le stress, mais aussi la candidose que votre maman vous a transmise pendant sa grossesse.

Comment se manifeste t-il ?

Le candida consomme de grandes quantités de sucre et fait chuter le taux de sucre dans le sang. Ainsi une population sur dimensionnée de candida cache en réalité un mauvais métabolisme du sucre dans le corps. C’est le candida qui en profite et qui prolifère. Il adore aussi le blé et toutes les céréales fermentées. Il aime la caséine du lait également. Ainsi, dépendances au sucre et/ou produits à base de farine de céréales raffinée peuvent cacher une candidose chronique. Le candida cache bien son jeu, vous avez envie de sucre et vous en consommez toujours encore plus, en croyant qu’il s’agit d’une simple dépendance psychologique. En réalité, plus vous êtes toxiques, plus vous avez envie de ce qui entretient la toxicité.Le plaisir gustatif immédiat en consommant viennoiseries et café au lait cache une satisfaction immédiate du candida qui se repose un temps avant de revenir à la charge.
La fatigue est le deuxième signe majeur cachant un candida. Celui-ci relâche 79 toxines (immunodépresseurs) différents dans l’organisme, dont des neurotoxines particulièrement débilitantes comme les acetaldehydes. Vous sentez alors une fatigue chronique et vous réagissez en consommant du sucre et des produits riches en glucides, vous croyez bien faire mais rien n’y fait. En effet vous avez encore nourri le candida à l’intérieur de vous. Ni énergie ni moral, le candida mange tout ce que vous mangez et vous retire toute votre énergie et joie de vivre.

Candida et enfant hyperactif

Une infection fongique chronique au candida albicans se reconnait facilement chez les enfants hyperactifs ou présentant des difficultés d’apprentissage. Chez les ados, le candida est souvent source de soudaines variations d’humeur, d’états dépressifs et de difficultés d’apprentissage et de concentration. Soutenez donc votre enfant ou ado pour éliminer les aliments pro-candida et consommer plus d’aliments anti-candida.

 Le candida vous empêche de maigrir ?

Si vous avez des difficultés à perdre du poids malgré les régimes répétés et l’exercice physique, c’est peut être à cause d’une population de candida albicans surdimensionnée. En effet, un des symptômes de la candidose est la prise de poids, ou la difficulté d’en perdre. Pour retrouver votre poids idéal occupez-vous donc d’abord de la candidose chronique. Celle-ci peut générer des dépôts de graisse qu’il est difficile de déloger. Une chose essentielle à propos de la prise de poids est justement le fait que les graisses stockées sont un moyen pour le corps pour se débarrasser de toxines qu’il n’arrive pas à éliminer dans l’immédiat. En cas de candidose, le foie a plus de travail que d’habitude car il doit filtrer les toxines relatives à ce champignon et les envoyer vers les reins. Il se retrouve surmené par l’excès de toxines dans la circulation sanguine et va donc mettre ses toxines en réserve en attendant de pouvoir s’en occuper : cela consiste à stocker dans les cellules graisseuses. La perte de poids n’est qu’un effet secondaire en réalité, elle traduit une bonne santé physique d’abord, mentale ensuite. Si vous éradiquez votre candidose vous allez naturellement maigrir et reprendre du tonus.

 Les émotions toxiques du Candida

  • Une corrélation puissante existe entre ce que vous mangez au quotidien et votre santé physique, mais aussi votre santé psychologique ou équilibre émotionnel. Ainsi une candidose chronique va fatiguer le foie et favoriser certaines émotions. Le Foie dans la médecine traditionnelle chinoise désigne non seulement un organe mais un centre qui gère une énergie particulière, soutenant des émotions particulières. Quand le foie est fatigué, c’est le stress et l’anxiété, c’est la colère et l’impatience, l’insatisfaction permanente, l’irritabilité, l’arrogance, la mauvaise humeur et même dépression. La candidose chronique est reconnue comme un des fléaux majeurs de l’époque en cause dans les troubles psychologiques les plus répandus : stress, nervosité et anxiété.

 Les grandes règles du régime anti candida

La première règle clé du régime anti-candida est l’élimination complète des produits laitiers, des fromages moisis, vous pouvez par contre consommer du yaourt et surtout du Kéfir de lait. Il faut aussi éliminer tous les sucres complexes et les aliments avec de la levure (pain, bière, etc.). Ne cherchez pas à supprimer les fruits, le sucre des fruits est facilement assimilable et ne profite pas au candida. Au contraire, vous ferez bien de mener une diète de fruits et jus de légumes crus pendant un temps. Consommez aussi des crucifères (tous les types de choux), de l’ail, antifongique naturel puissant, et de l’oignon sans oublier l’huile d’olive à jeun de préférence. Prenez également à jeun des infusions de romarin, de fenouil ou gentiane. Consommez aussi de la poudre de noix de coco si possible.
Ensemencez vos intestins avec une flore probiotique inhibitrice de la flore fongique. Attention, consommez la solution environ un quart d’heure avant les repas ou nourriture solide.

Huiles essentielles anti-candida

Plusieurs huiles essentielles sont très efficaces contre une invasion par le candida. Par exemple l’HE de sarriette des jardins, elle-même recommandée pour le traitement des troubles des voies urinaires et qui peuvent cacher une invasion du candida albicans. Cas de la cystite interstitielle par exemple. Sont conseillées aussi les extraits et les HE de cannelle, de feuilles d’olivier, de girofle, d’arbre à thé, de thym et de pépins de pamplemousse. Toutes les HE sont à consommer avec précaution et modération en testant d’abord le produit avec une goutte diluée dans une cuillerée de miel par exemple. Vous consulterez un naturopathe pour un suivi plus personnalisé.

L’équilibre anti candida

Livre disponible en version électronique et en version papier et qui vous propose un programme de 30 jours pour en finir avec la candidose. En effet les antifongiques et médicaments de synthèse ne parviennent souvent pas à éradiquer le candida mais juste à l’affaiblir. Les antibiotiques, en ravageant la flore intestinale et en acidifiant l’organisme entretiennent le cercle vicieux du candida albicans. De plus si le régime alimentaire n’est pas réformé pour supprimer les aliments dont raffole la levure et introduire ceux qui la contre carrent, alors aucun résultat à long terme.
Livre disponible sur www.clubequilibrenaturel.com. Un test gratuit est disponible sur le site pour évaluer l’état de sa flore intestinale.
Le Kéfir de lait : super aliment probiotique
Le Kéfir c’est un lait fermenté. Super aliment probiotique, il est connu de plusieurs cultures traditionnelles, le Kéfir de lait est riche en vitamines, minéraux et probiotiques. Il se prépare à partir de n’importe quel lait de ruminant, chèvre, brebis ou vache, est légèrement acide comme le yaourt et parfois contient même un peu de gaz du à l’activité des bactéries qui servent à le faire fermenter. Ses pouvoirs guérisseurs sont avérés depuis des siècles, de plus la recherche scientifique a confirmé sa valeur thérapeutique : Aujourd’hui c’est donc confirmé : le Kéfir de lait est capable de réguler l’inflammation intestinale grâce à son action antifongique et anti-bactérienne. Il est également recommandé pour améliorer la résistance immunitaire qui se trouve à hauteur de près de 70% dans les intestins. Si vous êtes pratiquement fragile en hiver, si vous développez des dépressions de temps en temps, asthme, eczéma ou maladies respiratoires à répétition, c’est peut être le signe d’une candidose chronique. Commencez par introduire du Kéfir de lait de façon régulière dans votre alimentation et observez les changements dans votre état de santé.

Des sujets qui vous intéressent