La micro nutrition

Prise de poids, fatigue chronique, maladies dégénératives et cancers, inflammations et douleurs chroniques, Maladies cardiovasculaires et métaboliques (diabète)…voilà les pathologies et les maux les plus fréquents de notre époque. La piste de la mircro nutrition est une des pistes qui permet de dire que la nutrition est la véritable médecine de demain.


La micro nutrition
Qu’est ce que les micronutriments ?
 
Il faut savoir que notre alimentation se compose de micronutriments et de macronutriments. Les macronutriments c'est-à-dire les protéines, les glucides, ou les lipides fournissent les calories et donc l’énergie au quotidien. Les micronutriments sont moins connus, surtout du grand public, mais ils jouent un rôle autant si non plus important que celui des macronutriments. Ils sont indispensables à la bonne assimilation, à la bonne transformation, ensuite à la bonne utilisation des macronutriments. Ce sont les chefs d’orchestre de la symphonie métabolisme !
Les micronutriments, même si apportés en toutes petites quantités au corps, jouent un rôle capital dans notre métabolisme. Rôle en lien étroit avec les enzymes. Concrètement, quand le corps dispose d’un maximum de micronutriments, les différentes enzymes sont mieux activées et jouent parfaitement leurs rôles. Moins les micronutriments sont là, moins ces enzymes sont fonctionnelles. On peut donc dire que les micronutriments sont des sortes de clés…on peut avoir une belle porte, mais sans la clé, rien à faire, impossible de l’ouvrir…
 
Notre régime alimentaire moderne est pauvre en micronutriments
 
Il faut savoir que l’alimentation moderne est de plus en plus pauvre en micronutriments, pour quatre raisons principales :
1.Les méthodes de culture intensive, (utilisation de pesticides, insecticides),
2.Le raffinage trop fréquent des aliments,
3.Les méthodes de cuisson (au micro-ondes, à très forte température, à grande eau, ou encore la friture),
4.Enfin, les méthodes de conservation qui consistent à ajouter divers additifs et conservateurs.
 
Toutes ces méthodes détruisent considérablement les micronutriments, et ce qui arrive en fin de compte dans notre assiette a peut être la même teneur en macronutriments, mais est très pauvre en micronutriments.
 
Manger varié
 
Vous comprenez donc à présent, en profondeur, à quel point il est important de manger de tout ! Souvent des personnes ne  mangent pas beaucoup, mais prennent du poids quand même. Des personnes mangent, ou semblent, manger suffisamment, et sont toujours fatiguées si non malades une fois par mois. Vous l’aurez compris, la cause de nombreux problèmes de poids, comme de nombreux problèmes de santé, est due à une alimentation déséquilibrée, entendez …pas suffisamment variée.
Il faut donc arrêter de considérer l’alimentation sous son seul aspect calorique, chose que font les partisans des différents régimes, en interdisant tel ou tel aliment…un aliment donné ne doit pas être considéré pour son seul apport calorique mais d’abord pour son apport en micronutriments. Si vous vous privez de chocolat, pour prendre un exemple simple, vous vous privez de zinc, de magnésium, etc. Et ainsi vous allez priver votre métabolisme de ces fameuses clés que sont ces substances, infinitésimales certes, mais capitales pour activer divers processus.
Essayez donc de varier au maximum vos menus. Allez aux marchés et achetez de tout. Achetez toujours les légumes  et les poissons, et généralement les aliments de saison, vous êtes alors à peu près sur de manger de tout. Et essayez de ne manger que du biologique, l’agriculture intensive ou industrielle détruit les micronutriments.  
 
La micronutrition, est-ce la médecine de demain ?
 
En tout cas les pistes de recherche sont nombreuses et assez prometteuses. Un premier exemple est celui de l’équilibre des acides gras oméga 6 et oméga 3. Il faut savoir que notre régime alimentaire est trop riche en acides oméga6. Fritures, sucres et farineux en tout genre, etc. Il faut savoir en même temps que ces acides composent toutes les membranes de nos cellules. Des déséquilibres à ce niveau induisent donc des processus inflammatoires, ce qui est soupçonné de causer (à terme) de nombreuses maladies, et même le cancer. La prise de poids est si non le premier et le résultat le plus visible de ce déséquilibre en terme de micronutriments. Et vous devez savoir que les (bonnes) graisses et en particulier les acides gras oméga 3 exercent une action anti-inflammatoire au niveau membranaire, participent au bon équilibre oméga 6-oméga 3, essentiel à la réduction de l’inflammation, et surtout indispensable à la perte de poids!
 
Une deuxième et non moins intéressante piste est celle liée à la biochimie du cerveau. On entend par biochimie l’ensemble des processus relatifs à la synthèse des neurotransmetteurs et hormones, qui contrôlent à leur tour tout ce qui se passe dans le corps. Il paraît alors que le profil alimentaire, c'est-à-dire la combinaison de ce que mange une personne, avec tel pourcentage de telles vitamines, tel pourcentage de tels acides gras, etc…façonnent la nutrition, ou autrement dit ‘le menu’ servi aux neurones, cellules de base du cerveau. Les neurones venant conditionner à leur tour nos comportements alimentaires. Un cercle vicieux donc où les influences sont mutuelles, on est ce qu’on mange, littéralement, puisque cela définit ‘le menu de nos neurones’, et ce menu influence ce que l’on va être demain, car nous dicte en partie nos choix alimentaires. Certains iront jusqu’à dire que le libre arbitre en matière de nutrition n’existe pas, les penchants qu’ont chaque personne pour tel ou tel aliment, sont (littéralement) plus forts que eux ! Mais les pistes de recherche décrites sont encore à baliser, le domaine est assez novateur, très porteur en tout cas.
 
Les micronutriments sont classés en 4 familles :
•    les vitamines 
•    les minéraux et les oligo-éléments
•    les acides gras essentiels
•    les acides aminés
 
Rédigé par Santé Naturelle Bio le Jeudi 13 Décembre 2012 à 13:00 | Lu 2421 fois
Notez

Médecine douce | Vitamines et oligoéléments | Détox | Huiles essentielles | Homéopathie | Compléments alimentaires