Cuisiner avec les huiles essentielles: un gage de saveur

Cuisiner avec les huiles essentielles: un gage de saveur

Cuisiner avec les huiles essentielles: un gage de saveur

On a pris l’habitude d’associer les huiles essentielles à l’aromathérapie, au soin, à la beauté et au bien-être, mais saviez-vous qu’elles sont également utilisées en gastronomie ? Huiles essentielles de basilic, de bergamote, de lavande s’invitent dans la cuisine des chefs et des gourmets.

Savoureuse et peu calorique, la cuisine aux huiles essentielles doit être dosée avec doigté. Des recommandations s’imposent pour en profiter pleinement.

Cuisine aux huiles essentielles : Le mode d’emploi

Dosées au compte-goutte, les huiles essentielles relèvent aussi bien un plat salé que sucré.
N’hésitez pas à utiliser les huiles essentielles dans vos desserts, elles rajouteront une saveur de légèreté unique à votre préparation. Si jamais vous voulez préparer une salade de fruit, vous n’aurez qu’à diluer l’huile essentielle dans du miel ou un sirop d’agave et napper par la suite vos fruits.
Pour les gâteaux, l’incorporation directe de l’huile essentielle dans la pâte avant cuisson ne posera pas de problème car la pâte à gâteau est grasse et sucrée.
Les huiles essentielles sont également savoureuses en version salée et bien pratiques : Pas de basilic en hiver ? Qu’à cela ne tienne, l’huile essentielle est là pour le remplacer !
L’utilisation la plus simple et facile des huiles essentielles se situe au niveau des sauces salades et des marinades, car il suffit de diluer l’huile essentielle dans l’huile. Mais vous pouvez également l’essayer à froid dans vos caviars d’aubergine ou de guacamole, ou à chaud avec des clafoutis salés en ajoutant une huile essentielle de thym, de fenouil ou de basilic à la pâte. Les possibilités semblent infinies.

Les recommandations d’utilisation

Recommandation 1 : N’achetez et n’utilisez que des huiles essentielles labellisées HECT ou HEBDD, le label  bio est une garantie supplémentaire de pureté et de  respect des normes alimentaires. Si vous avez le malheur d’acheter une huile essentielle non pure vous risquez d’absorber un concentré de pesticides…
Recommandation 2 : Les femmes enceintes ou allaitantes, les bébés et les jeunes de moins de douze an ne doivent pas en consommer. Attention aussi aux personnes souffrant d’allergies importantes.
Recommandation 3 : En cuisine les huiles essentielles sont utilisées pour leur saveur. Absolument pas pour leurs propriétés aromathérapiques. Par ailleurs certaines huiles utilisées en aromathérapie ne sont pas comestibles et ne peuvent pas être utilisées en cuisine.
Recommandation 4 : Il faut toujours diluer les huiles essentielles dans corps gras et/ou sucré : miel, huile, sirop, pâte à gâteau… L’eau, le bouillon ou le lait ne suffisent pas, il faut absolument utiliser une matière sirupeuse ou grasse.
Recommandation 5 : Prêtez une attention extrême au dosage qui doit se faire au compte-goutte. Il suffit d’une goutte de trop pour que la préparation devienne immangeable et toxique.

Des sujets qui vous intéressent