La pistache : une alliée de votre santé

La pistache : une alliée de votre santé

La pistache : une alliée de votre santé

La pistache est appréciée depuis près de 9 000 ans pour les bienfaits qu’elle renferme. Les romains l’ont introduite en Europe il y a plus de 2 000 ans et elle est aujourd’hui cultivée dans 18 pays, surtout en Iran, Syrie, Turquie, Afghanistan, Chine, mais aussi en Grèce, en Italie, en Tunisie et en Californie. Le pistachier a besoin d’une grande période de chaleur pour le mûrissement de ses fruits alternant avec une période annuelle de froid pour la floraison. La pistache fraîche à une chair de couleur verte.

La pistache, l’amie de notre organisme

30 gr 5 fois par semaine : est la quantité recommandée et suffisante pour diffuser dans notre organisme tous les bienfaits de la pistache. Ce fruit oléagineux est une source de bienfaits. Il est très riche en protéines et contient des acides gras insaturés avec effet positif sur les lipides sanguins. Sa consommation est recommandée pour améliorer la santé cardiovasculaire. La pistache renferme également de nombreuses vitamines, des minéraux et des fibres solubles. 100 gr de pistaches renferment 279 mg de phytostérols bénéfiques à la santé cardiovasculaire. Des études démontrent une réduction du cholestérol, du diabète, des calculs biliaires et des maladies cardiovasculaires, suite à une consommation régulière de pistaches. La pistache contient 85 % d’acides gras insaturés. Ce sont ces acides qui favorisent la diminution du ‘mauvais cholestérol’ sans réduction du ‘bon cholestérol’. Pour ce qui est du taux d’antioxydants contenus dans ce fruit, la pistache se classe troisième. Ses propriétés aident à lutter contre le vieillissement, les inflammations, le déclin cognitif et contre certains cancers. La pistache rôtie est une bonne source de sélénium qui prévient la formation de radicaux libres.

Autres propriétés…

La pistache contient un grand nombre de nutriments :

  • Le cuivre, nécessaire à la formation du collagène et de l’hémoglobine, se trouve en quantité importante dans la pistache. Il aide notre organisme à se défendre des radicaux libres.
  • Le phosphore et le magnésium qui jouent un rôle de fortifiants des os et des dents et agissent sur la régénérescence des membranes cellulaires.
  • Le fer indispensable à l’oxygénation sanguine et à la formation de globules rouges.
  • Le manganèse pour réparer les méfaits causés par les radicaux libres.
  • Le potassium stimulant de l’estomac et transmetteur de l’influx nerveux.
  • Le zinc, excellent pour la cicatrisation des plaies et pour son action immunitaire. Il participe aussi au stockage et à la libération de l’insuline.
  • Des vitamines : La vitamine B6 en quantité importante contribue au bon fonctionnement du système immunitaire, joue un rôle dans les composants des cellules nerveuses et collabore à la production des globules rouges. La vitamine B1 qui favorise la croissance et participe à la production de l’énergie. La vitamine K pour la fabrication de protéines et la formation des os. La vitamine E, le meilleur des antioxydants.

Les divers modes de consommation de la pistache

Sa coque ouverte naturellement en signe de mûrissement en fait un fruit sec facile à transporter et à consommer n’importe où : au travail, à l’école ou en balade… En règle générale près de 80 % des pistaches s’ouvrent naturellement. La pistache peut être consommée aussi bien crue que cuite. On peut l’utiliser en poudre (farine de pistache) ou en pâte. L’huile de pistache est excellente mais onéreuse car rare. En cuisine, la pistache est excellente pour agrémenter les farces, les pâtés, les tajines ou les sauces. En pâtisserie, elle est utilisée en ingrédient ou en décoration et s’intègre facilement dans les glaces ou les yaourts. Mais attention, la cuisson diminue les vertus antioxydantes de la pistache. Privilégier donc une consommation du fruit cru.

Des sujets qui vous intéressent