Aloe vera, partenaire beauté

Aloe vera, partenaire beauté

Aloe vera, partenaire beauté

Utilisée depuis bien des millénaires dans l’Egypte et la Grèce anciennes, en Mésopotamie ou encore dans l’Amérique ancestrale des Mayas et des Aztèques, l’aloe vera est une plante appréciée pour ses nombreuses vertus. Ses applications couvrent nombre de domaines, dont le textile (macérée au Maroc pour produire de la « sabra », ou soie végétale), la santé et les cosmétiques.

En s’intéressant de très près à l’aloe vera, la science a découvert – et continue d’ailleurs de le faire – une quantité prodigieuse de propriétés, qui font de sa riche composition l’élément de base d’une large palette de produits de soins et de beauté.

L’aloe vera, d’où nous vient-elle ?

Plante vivace et grasse de la branche des aloès et faisant partie de la famille des liliacées (au même titre que la jacinthe, le lys, le narcisse et le muguet), l’aloe vera puise notamment ses origines dans des régions telles que l’Afrique du Nord et la Péninsule Arabique. Pour cette raison, on l’appelle parfois le « lys du désert ». Elle affectionne particulièrement les climats tropicaux et semi-arides. Si l’on se fie aux dires de certains historiens, les Conquistadores espagnols seraient les premiers à l’avoir faite découvrir en Europe en en apportant des échantillons et des boutures en provenance des terres conquises outre-Atlantique. Aujourd’hui, elle est cultivée un peu partout dans le monde.

A quoi ressemble l’aloe vera ? Comment la reconnaître ?

Sa forme singulière évoque une sorte d’artichaut géant aux feuilles éclatées et finissant en pointes. Les bords de ces dernières sont recouverts d’une rangée d’épines. Les feuilles sont grandes, pouvant mesurer jusqu’à soixante centimètres, grasses et cassantes. Elles présentent une teinte allant du vert clair au vert foncé. Si elle pousse très souvent de manière sauvage sur des terrains calcaires et sablonneux, cette plante est aussi utilisée à des fins ornementales, disposées dans un bac ou un grand pot.
Les fleurs de l’aloe vera sont aisément reconnaissables aux grappes verticales, ou épis, qu’elles forment, ainsi qu’à leur coloration jaune, parfois orange.

La composition de l’aloe vera

Extrêmement riche, gorgée d’eau (la plante en contient plus de 99%), l’aloe vera est un véritable puits à substances nutritives. Elle renferme dix-huit acides aminés et enzymes, à l’image des acides organiques, de l’acide silicique, des saccharides, des polysaccharides, de la cellulose, de l’amylase et de l’oxydase. Les minéraux, une vingtaine d’entre eux, y sont également abondamment représentés : le calcium, le fer, le cuivre, le phosphore le lithium, le chlore, le magnésium et le manganèse en font partie. La concentration de vitamines y est tout aussi remarquable, avec la présence de vitamines A, B1, B2, B3, B6, B9, B12, C et E, d’aloïne (anthraquinone), de résines, d’aloétine et de tanins (substances organiques qui repoussent les parasites).

Les vertus connues de l’aloe vera

Tout d’abord, l’aloe vera est une plante dépolluante des plus actives. Cela signifie qu’elle débarrasse l’air ambiant de composés polluants tels que le benzène, le toluène et le monoxyde de carbone. Elle a également une action allergène, puisqu’elle empêche la prolifération d’acariens. Tout ceci fait d’elle une plante d’intérieur protectrice, en plus d’être décorative.
Ensuite, dans le domaine de la santé, l’aloe vera a prouvé depuis bien longtemps qu’elle était un allié efficace pour l’épiderme, agissant aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur de l’organisme. Elle hydrate et nourrit la peau, traite les brûlures et la plupart des plaies superficielles (action anti-inflammatoire et cicatrisante), et aide à prévenir le développement de bactéries et de mycoses. En outre, la composition de l’aloe vera lui permet de combattre les effets du vieillissement et de contribuer grandement à la régénération des cellules. Il a aussi été établi que cette plante favorise la résistance et l’étirement des tissus en stimulant la production des protéines responsables de la souplesse ces derniers, à savoir le collagène.
Ses principes actifs sont majoritairement stockés à l’intérieur de ses feuilles, sous l’aspect d’un gel ou pulpe translucide, mais aussi, dans des proportions moindres, dans ses graines et ses fleurs.

Des sujets qui vous intéressent