Zoom sur le collagène

Le collagène est sur le devant de la scène depuis quelques années. On dit que c’est un petit miracle qui donne un coup de jeune de 10 ans au moins. Qu’est-ce que le collagène et quel rôle joue t-il exactement dans notre organisme ? Faisons un zoom sur la question.

Qu’est-ce que le collagène ?

Il s’agit tout simplement d’une protéine. C’est toute une famille de protéines en réalité et qui se manifeste sous forme fibrillaire. Ces protéines permettent de conférer aux tissus une résistance méca­nique à l’étirement. Mais contrairement à l’élastine qui est présente aussi dans les tissus conjonctifs, le collagène est inextensible. Il résiste bien à la traction.

Quel rôle joue t-il dans notre organisme ?

Le collagène est une protéine des plus abondantes dans l’orga­nisme humain et animal en général. Il représenterait le quart de la masse protéique. Il est notamment indispensable aux processus de cicatrisation, d’où les différents types de collagène selon l’organe.

Le collagène est une protéine dite structurale,c’est à dire qui confère aux organes leur forme (contrairement aux protéines fonctionnelles qui ont un rôle à jouer dans le métabolisme). C’est une sorte de colle naturelle, elle représente environ 5% de la masse de ces organes.

Le collagène assure la cohésion, l’élasticité et la régénération des tissus. Le collagène le plus abondant se trouve dans la peau, les tendons, le tissu osseux.

Où trouver ce collagène ?

Le collagène est -au moins en théorie- sécrété par les cellules des tissus conjonctifs, mais cette autoproduction varie beaucoup d’un individu à un autre, et ce, pour différents facteurs.

Aujourd’hui, on trouve sur le marché différents compléments ali­mentaires à base de collagène. On les fabrique avec des os et de la peau d’animaux. Après différents traitements et extraction par hydrolyse, purification, concentration et séchage, on obtient une poudre concentrée prête à la consommation.

Il existe aussi des sources alimentaires de collagène. Vous avez peut-être déjà évité de consommer la partie gélatineuse des bouil­lons ou fonds de viande faits avec des os et des cartilages. C’est une forme de collagène brut. La prochaine fois, pensez donc à consom­mer cette partie gélatineuse du fond de veau. Sainte Hildegarde de Bingen, la thérapeute mystique du XIIe siècle, recommandait déjà les vertus du fond de veau notamment pour lutter contre l’arthrose.

Quels bienfaits ?

D’immenses bienfaits sont apportés par cette protéine particulière qu’est le collagène. D’abord, elle aide à réduire les rides, les ridules et à rajeunir la peau. Elle repulpe, assouplie et raffermit la peau, améliore le tonus et l’éclat du teint. Un autre effet considérable se ressent au niveau des articulations et de la santé osseuse. Mais les études démontrent que le collagène demande une prise prolongée avant de commencer à faire effet, soit au moins 3 mois.

Des sujets qui vous intéressent