Le syndrome pieds-mains-bouche chez l’enfant

Le syndrome pieds-mains-bouche chez l'enfant

Le syndrome pieds-mains-bouche chez l'enfant

Le syndrome pieds-mains-bouche est l’une des maladies les plus rependues en été, même si elle n’épargne personne, les enfants de petit âge (entre 6 mois et quatre ans) sont les plus vulnérables.
Parmi les signes spécifiques de cette infection virale, nous citons l’apparition de vésicules dans la bouche, sur la paume des mains, et sur la plante des pieds, d’où son appellation.

Un véritable fléau de l’été

Il s’agit d’une maladie très contagieuse, on peut l’attraper avec un simple contact directe ou même indirect et surtout si l’on a moins de quatre ans.
Contagion par contact direct : il suffit que votre enfant joue avec une personne atteinte de cette maladie pour qu’il l’attrape, un simple toucher transmet directement le virus.
Contagion par contact indirect : lorsqu’un malade éternue, tousse ou baille, il diffuse des gouttelettes de salives dans l’air, une autre personne présente dans la même pièce peut très facilement contracter ce virus.
Si le malade s’amuse à mettre un jouet dans la bouche, et qu’un autre enfant se sert du même objet par la suite, il peut également attraper ce syndrome.
Si votre enfant a été mis directement ou indirectement en contact avec un malade souffrant du syndrome pieds-mains-bouche, sachez que les premiers signes de contagion n’apparaissent qu’après six ou huit jours (temps d’incubation), et ce n’est qu’après cette période que vous pourrez évaluer l’état de santé de votre enfant.
Dans certains cas, le malade ne présente aucun symptôme, ignorant son état, ce dernier transmet le virus aux personnes qui l’entourent sans même s’en rende compte.
Même après sa guérison, le virus demeure vivant pendant trois mois dans les selles, autrement dit, un malade rétablit peut encore être contagieux 12 semaines après sa guérison.
La facilité et la durée de la période de contagion font de cette maladie un véritable fléau de l’été.

Désagréable, mais sans danger

Parmi les signes annonciateurs de cette maladie, nous citons :

Maux de tête et fièvre, écoulement nasal, toux, mal de gorge qui peut conduire à la perte d’appétit, petite déshydratation.
Éruption cutanée : boutons et cloques très désagréables au niveau des mains, de la bouche et des pieds. Ces derniers ne provoquent pas de démangeaison, mais peuvent être très sensibles au toucher.
Il arrive que ces éruptions cutanées apparaissent dans d’autres endroits du corps, notamment sur les fesses.

Quand ça s’aggrave

Déshydratation intense : vomissement, diarrhée, peau sèche, sensation continuelle de soif…
Troubles respiratoires (le cycle respiratoire est beaucoup plus rapide).
Convulsion.
Forte fièvre ou mal de gorge inhabituel.
Si votre enfant présente l’une de ces réactions, il faut impérativement consulter les urgences.

Guérison

Il n’y a pas de traitement spécial pour cette maladie, nos défenses naturelles s’en chargent toutes seules, on peut par contre traiter les symptômes en utilisant des médicaments pour faire baisser la fièvre et soulager les douleurs, mais aussi en buvant beaucoup d’eau pour lutter contre la déshydratation.

Préventions

Comme pour toute autre maladie virale, l’hygiène joue un rôle très important dans la prévention de cette maladie.
Si vous faites porter à vos enfants des masques de protection, le risque de contagion s’atténuera, effectivement, la propagation des gouttelettes de salive infectées dans l’air sera bloquée et les enfants non atteints seront encore plus protégés via leur masque.
Étant donné que les selles sont contagieuses, veillez à porter des gants et à laver vos mains avant et après avoir changé bébé.
Évitez de mettre votre enfant malade en contact direct avec ses frères et sœurs (câlins, bisous…) et ne les laissez pas utiliser les mêmes objets (jouets, verre d’eau, oreiller…)
Veillez à bien aérer vos pièces tous les jours.
Si votre enfant est inscrit dans des activités de groupe (sport, garderie, loisir…) il doit prendre congé.
La maladie des pieds-mains-bouche est donc l’une des plus redoutables de l’été, sa vitesse de contagion est très importante, c’est pourquoi il faut prendre un maximum de précautions.
Même si elle est, dans la plupart des cas, sans danger, elle demeure très désagréable pour votre enfant.
Aujourd’hui, il n’existe ni vaccin ni traitement pour cette maladie, elle disparaît toute seule au bout d’une semaine.

Des sujets qui vous intéressent