La jalousie entre frères et sœurs

La jalousie entre frères et sœurs

La jalousie entre frères et sœurs

 

L’amour fraternel a toujours été associé à la solidarité, à la coopération et à l’entraide. Sauf que dans la vraie vie, ce n’est malheureusement pas toujours le cas et des sentiments de jalousie dominent parfois cette fraternité. Cette jalousie, qui a alimenté de nombreux mythes depuis Caïn et Abel, est tout fait normal mais parfois difficile à gérer.

Qu’est ce que la jalousie (ou la rivalité) entre frères et sœurs ?

La jalousie fraternelle découle de la peur, celle d’être remplacé par le plus jeune, de perdre l’attention et l’amour des parents, de perdre sa place dans la famille. Une peur générée par des besoins inassouvis, des besoins d’appartenance et d’importance qui demandent à être comblés par les parents. Cette jalousie fraternelle est souvent liée à l’arrivé du petit dernier de la famille, l’ainé pense alors tout perdre au profit de ce nouveau né.

Comment gérer cette jalousie ?

Pour atténuer cette jalousie, il faut tout d’abord arrêter les comparaisons et les injustices entre frères et sœurs, il ne faut pas mettre les enfants en compétition pour remporter toute l’attention de leurs parents. Cela risque d’effacer toute envie de partage et de solidarité entre les enfants. Ne leur faites pas porter d’étiquette comme « c’est le plus sage » ou « celle qui chante bien ». Cela ne servira qu’à renforcer et alimenter les rivalités entre eux. Il faut également combler les différents besoins des enfants, trouver assez de temps en tête à tête pour chacun d’entre eux, c’est une façon de montrer à chacun qu’il compte vraiment pour ses parents s’il se retrouve seul avec eux de temps en temps. Il faut toujours les rassurer. Leur répéter autant que possible que leur amour pour leurs enfants n’a pas de limites et qu’il y’en a pour tout le monde car il peut se reproduire à l’infini. Faites comprendre à vos enfants que vous ne pourrez pas toujours tout répartir entre eux de manière égale, que ce sera par tour. Vous êtes équitables mais pas sur tous les plans, le plus âgé n’a pas les même besoins que le plus jeune et vice versa. Ne les laissez pas recourir à la violence pour s’exprimer, incitez les à régler leurs différents par les paroles non pas par les actes et les bagarres, évitez de vous impliquer dans toutes leurs disputes et ne prenez parti pour aucun d’entre eux. Rappelez-vous surtout que vous êtes le modèle de vos enfants, faites donc attention à votre façon de réagir car ils feront comme vous. La relation fraternelle démarre généralement sous de mauvais auspices : Les rivalités, disputes et jalousies sont présents dans toutes les familles…c’est aux parents de savoir s’y prendre, de veiller à ne pas attiser les rivalités en faisant sentir à chacun de leurs enfants qu’il est unique et qu’il est un être à part. à vous chers parents d’imposer vos règles pour atténuer la rivalité entre vos enfants et savoir gérer la jalousie entre eux.

 

Des sujets qui vous intéressent