L’histoire incroyable du fluor

L’histoire incroyable du fluor

L’histoire incroyable du fluor

Il est impératif de se brosser les dents trois fois par jour, avec du dentifrice bien sûr. Une phrase avec laquelle on a grandi, et qui fait partie des phrases qu’on répète le plus à nos enfants. Comment expliquer alors qua la recommandation des autorités de santé ne soit plus de 3 fois mais juste de 2 fois par jour ? Mais surtout, est-il vrai que le fluor est un poison qui fait bien plus de mal que de bien ? Zoom sur le prochain scandale sanitaire…

Le fluor serait un poison et un sédatif en puissance

Le fluor est apparu dans les années 50 comme un progrès dans le combat contre les caries et la plaque dentaire. Il a été introduit dans la composition des pâtes à dentifrices et dans le réseau de distribution d’eau courante sous forme d’antiseptique. La raison « officielle » de l’introduction de cette substance massivement dans la pâte à dentifrice c’est qu’elle permettrait de renforcer l’email dentaire. En effet dès les années 50 le géant Colgate-Palmolive distribue gratuitement jusqu’à 2 millions de tubes dans les écoles….un changement massif des habitudes de vie est alors en cours, aux Etats unis d’abord ensuite dans l’ensemble du monde développé.
Par ailleurs, une quantité d’informations circule depuis quelque temps autour de la toxicité qui serait avérée de ce déchet de l’industrie de l’aluminium, déchet dont on voulait trouver un débouché lucratif.
A faibles doses le fluor aurait des effets bénéfiques pour les dents, mais son accumulation détruit  l’émail des dents et les os, crée l’ostéoporose, les troubles cardiaques, certains parlent carrément de dégâts génétiques. Les effets toxiques du fluor à haute dose ne sont plus remis en doute quand on sait qu’il entre dans la composition des insecticides et des bactéricides.
On apprend également que l’action conjuguée des mauvais germes et du fluor dans la bouche augmente la libération du mercure des amalgames. Egalement que le fluor serait en cause dans l’anémie, les troubles immunitaires avec par exemple pour conséquence des infections respiratoires répétées et des otites. Dans les troubles nerveux aussi: la baisse des capacités cérébrales, de l’agitation motrice. Il faut savoir que sous Hitler, on mélangeait du fluor à l’eau potable destinée aux prisonniers des stalags, afin de maintenir la discipline dans les camps. Ces effets sédatifs sont confirmés par la présence du fluor dans de nombreux sédatifs et tranquillisants. Il est également présent dans beaucoup de médicaments…
On nous dit même que ce terrible fluor pourrait augmenter le risque du cancer (Dr Hans Nieper).
Des informations qui circulent dans des études scientifiques, mais qui manquent de visibilité ou de médiatisation. Probablement parce qu’elles ne convergent pas avec les intérêts des industries aussi puissantes qui sont concernées. Des informations qui si elles s’avèrent correctes, le fluor serait bien le prochain scandale sanitaire. Sommes-nous devenus une masse somnolente sous l’effet de la présence du fluor dans des produits de consommation courante ?
Y a-t-il accumulation du fluor dans nos organismes si on nous recommande depuis des années de nous laver les dents avec du dentifrice au fluor
3 fois par jour ?
Qui croire ? Si l’on pense à tous les scandales sanitaires de ces dernières années, si l’on saisit toute la puissance des différents lobbies qui défendent leurs intérêts bec et ongles, plus rien ne peut nous étonner…
M. Hardy Limeback, Ancien président de l’Association canadienne de recherches dentaires est formellement opposé à l’ajout de fluorure à l’eau potable : « Des études épidémiologiques récentes suggèrent que l’ingestion de fluorure de l’eau fluorée augmente le risque de fracture osseuse en quelques années ».

Des sujets qui vous intéressent