Comment prolonger la vie de vos bouquets

Comment prolonger la vie de vos bouquets

Comment prolonger la vie de vos bouquets

Qu’il est agréable d’avoir le regard qui se pose sur un beau bouquet en entrant dans une pièce ! Sa présence met tout de suite du baume au cœur.
Pour que ce plaisir soit prolongé le plus longtemps possible de nombreux ‘trucs et astuces’ existent. Il suffit de respecter quelques règles de base pour garder longtemps la fraîcheur de ses fleurs.

Le choix du vase

Pour un bel effet, la hauteur du vase choisi doit être au minimum la moitié de la hauteur des tiges des fleurs (les 2/3 pour les roses). Il doit être absolument propre pour éviter la présence de germes qui pourraient nuire à la conservation des fleurs.

Le choix de l’eau, sa température, sa propreté et son changement régulier est très important pour une conservation prolongée des bouquets de fleurs coupées.

La température de l’eau

Pour le ‘bien-être’ des fleurs, l’eau à mettre dans le vase doit être à température ambiante. Utiliser l’eau filtrée qui est plus pure.
L’ajout d’une solution nutritive (souvent remise par le fleuriste) permet de doubler le temps de conservation des fleurs coupées.
L’eau doit être changée quotidiennement ou au moins tous les deux jours et, remettre du produit nutritif et relaver le vase à chaque changement d’eau.

Pour que l’eau nécessaire à la vie de la fleur coupée remonte aisément dans les vaisseaux de la tige, trancher cette dernière, sous l’eau, avec un couteau bien coupant et non pas avec des ciseaux qui écrasent la tige.

Couper les tiges

Juste avant de mettre le bouquet dans l’eau du vase, il est indispensable de recouper les tiges, même si ce geste a été fait par le fleuriste. Faire cette coupe sous un filet d’eau pour éviter la formation de bulles d’air. La coupe de la tige doit être faite en biseau afin que la fleur ait une plus grande surface d’absorption de l’eau. Utiliser un couteau très tranchant pour une coupe nette et éviter ciseau ou sécateur qui ont un effet d’écrasement de la tige. La partie de la tige qui est immergée doit absolument être dépourvue de toutes feuilles car elles développeraient l’apparition de maladies et pourriraient.

L’emplacement du bouquet de fleurs

Vos fleurs coupées craignent la chaleur, les courants d’air et le soleil direct. Eviter donc de placer vote vase près des radiateurs ou de toutes autres sources de chaleur  telles que plaques de cuisson, four, etc. Faire aussi attention aux brusques changements de température nocifs à votre bouquet.
Un autre ‘danger’ moins connu est une coupe de fruits laissée près du vase. Effectivement, en mûrissant les fruits dégagent du gaz éthylène qui nuit à la plupart des fleurs coupées.

Astuces pour les roses

Si votre bouquet de roses à une allure de fleurs ‘fatiguées’, recouper les tiges en biseaux, préparer un grand volume d’eau chaude, y déposer vos roses en faisant bien attention que les tiges soient immergées (mais pas la fleur). Après deux heures de ce bon bain, vos roses ont retrouvés leur tonus et peuvent regagner leur vase !

Exceptions…

Pour le lilas, ne pas couper la tige mais l’écraser ou la fendre dans le sens de la longueur. Cette astuce est valable pour toutes les fleurs qui ont une tige d’aspect ‘bois’.

Pour la tulipe il faut très peu d’eau, pas plus de 5 à 8 centimètres dans le vase pour éviter que la tige ramollisse. Si leur aspect est un peu affaibli, il suffit de les envelopper dans un journal humidifié d’eau tiède et de les laisser ainsi environ deux heures pour qu’elles retrouvent leur tonicité.
La fleur de gerbera aussi doit être conservée dans très peu d’eau pour les mêmes raisons.

Pour les jonquilles, après la cueillette attendre une demi-heure avant de les mettre dans l’eau, ou comme pour le coquelicot, passer la tige, préalablement coupée en biseau, sur la flamme d’un briquet. Une règle à respecter pour une bonne conservation des fleurs et de ne pas mélanger les jonquilles avec d’autres fleurs coupées, la sève toxique les ferait faner.

Quant à l’anémone, elle continue de s’ouvrir naturellement sous l’effet de la chaleur. Acheter ces fleurs encore fermées et la nuit placer le vase dans une pièce fraîche.

Le chrysanthème préfère être cassé à la main plutôt que coupé et il préfère l’eau un peu froide.

Le mimosa se conserve mieux sans eau.

Du Seven Up !

Une fleur privée de ses feuilles ne peut plus fabriquer de sucre par la photosynthèse. Mais ajouter du sucre dans l’eau du vase contribuerait à la prolifération des bactéries. Il faudrait contrôler ces dernières en apportant de l’acide citrique. Certaines boissons contiennent ces deux éléments, sucre et acide citrique. En faisant le mélange de 50 % de « Seven Up » par exemple et de 50 % d’eau on obtient la solution idéale pour prolonger la vie des fleurs coupées.

Astuces de grand-mère

Ajouter un peu de bicarbonate de soude dans l’eau des fleurs coupées ou une pincée de sel ou encore un morceau de charbon de bois.

Ajouter un morceau de suce et pour contrer le développement des bactéries ajouter un peu de vinaigre blanc.

Mettre des glaçons dans le fond du vase pour rendre les tiges vigoureuses

Ajouter un peu d’eau de javel pour tuer les bactéries ou de l’aspirine.

Mettre une pièce en cuivre pur dans l’eau du vase pour que les tulipes restent bien droites.

Un peu de lierre ou une branche de thuya ajouté au bouquet de fleurs coupées évitera que l’eau croupisse.

Des sujets qui vous intéressent