Essayer le jardinage en lasagne

Essayer le jardinage en lasagne

Essayer le jardinage en lasagne

Cette méthode de jardinage en lazagne est une nouvelle idée qui ne représente que des avantages. C’est facile et à la portée de tous, destinée à tous ceux qui n’ont pas de terrain pour faire un vrai jardin. Ce genre de culture peut facilement se faire sur une terrasse, dans une cour ou sur un lopin de terre trop pauvre pour la culture classique. Le jardin en lasagne consiste à créer un sol là où il n’y en a pas.

Base du potager en lasagnes

La première opération consiste à poser un lit de cartons. On peut éventuellement le remplacer par de la paille La surface de cette base en carton sera légèrement supérieure à la surface prévue pour le futur potager. Sur ce support on étalera successivement des couches de déchets issus de la cuisine ou de déchets venant du jardin. Y ajouter du compost ou du terreau. Ces différentes couches, d’environ 20 cm chacune forment une ‘lasagne’ d’une bonne épaisseur qui sera fertile grâce à la chaleur dégagée par la décomposition des éléments qui la constituent.

Moins de fatigue

Un jardin en lasagne peut être créé à la hauteur désirée, si on le créé sur une terrasse ou dans une cour. Ce système sera alors facile à exploiter et le travail de la culture se fera sans fatigue et sans mal de dos. Ce jardin peut donc être fait par des personnes âgées ou des personnes à mobilité réduite. Si cette culture se fait sur un lopin de terre, il ne sera pas du tout nécessaire de désherber au préalable, ni de labourer la terre.

Préparation hivernale

Pour la préparation d’un jardin, la période d’hiver est idéale. Il reste plein de déchets de feuilles mortes, d’élagage ou de taillage. La création de ce jardin se fait entre février et avril. Le choix de l’emplacement du jardin en lasagne se fera de préférence dans un coin ensoleillé et à l’abri du vent.

Composition des couches du jardin

Pour recouvrir les cartons servant de base, on peut étaler des couches constituées de déchets de jardin, tels que brindilles, feuilles mortes, reste de tailles ou d’élagage, déchets de la tonte du gazon. D’autres couches seront composées de déchets de légumes ou de fruits. On peut également ajouter du marc de café ou des feuilles de thé. Cette couche de ‘lasagne’ est constituée tout au long de l’hiver et sera prête pour les plantations de printemps. Avant la culture on ajoutera du fumier et pardessus une bonne couche de terreau qui peut être mélangé à du compost. Juste avant le semis ou la plantation, il faut arroser copieusement la ‘lasagne’ et laisser reposer un jour ou deux.

Pleins d’avantages de la culture en lasagne

Il n’est pas nécessaire d’avoir un sol fertile puisqu’il s’agit d’une culture hors sol qui peut être installé n’importe où. Il n’y a pas besoin de désherbage, car les mauvaises herbes ne se développent pas à travers la lasagne, la dernière couche étant constituée de fumier et de compost. Il est possible de changer l’emplacement de son potager chaque année. Le jardin en lasagne permet de recycler tous les déchets de la cuisine et du jardin. La culture en lasagne est protégée des maladies. La chaleur dégagée par le compost détruit les champignons. C’est un jardin économique car il est constitué de déchets. Il ne demande aucun désherbant, ni engrais. Le rendement est supérieur à celui d’une culture classique.

Des sujets qui vous intéressent