Créez votre propre potager biologique

Créez votre propre potager biologique

Créez votre propre potager biologique

Si vous êtes passionnés par le jardinage et que vous avez la chance de posséder un espace extérieur approprié, vous avez tout ce qu’il faut pour cultiver vos propres légumes biologiques, il ne vous reste plus qu’à découvrir comment y procéder.

Préparation du sol

1 /Recouvrant le sol, le paillis fait obstacle aux rayons du soleil et empêche la déshumidification de la terre, en été, il devient sec et facile à retirer, il vous suffit juste de passer avec un râteau.
2 /Mettez des gants de protection et retirez toutes les mauvaises herbes, vous pouvez utiliser quelques outils pour vous faciliter la tâche : houe, gouge, transplantoir, désherbeur thermique…
3 /La pluie hivernale forme une espèce de croûte sur la surface de la terre qui empêche l’aération du sol, il faut donc l’émietter en travaillant la terre en profondeur, vous pouvez utiliser une grelinette et un râteau.
4 /Maintenant que votre terre est bien nettoyée et aérée, il est temps de la nourrir. Quelques semaines avant votre semi, préparez vos compostes et mélangez-les à votre terre.
5/Protégez vos futurs légumes de tous les ravageurs en traitant votre sol avec des produits bio.
*Astuce : pulvériser du purin d’ortie sur vos plantes vous permettra de prévenir les attaques de mildiou, pour ça, il vous suffira de faire infuser l’ortie dans de l’eau pendant deux semaines et de verser ce mélange dans un vaporisateur.
6 /Tracez votre plan de potager

Choix des plants

Vous devez choisir vos plants en fonction des conditions relatives à votre terre : lumière, climat, drainage, qualité de la terre…
Vérifiez que vos plants et semis n’ont pas été exposés à des substances chimiques et qu’ils sont bel et bien bio.
Les semis de l’été : les laitues, les chicorées, les haricots, les radis, les carottes, les navets…
Les plants de l’été : les courgettes, les poivrons, les aubergines, les tomates, les concombres…

L’arrosage

Commencez d’abord par vérifier l’état de votre terre, ne l’arrosez que si elle sèche, si vous la trouvez un peu humide, abstenez-vous.
Il est peu judicieux d’arroser ses plantes en pleine journée, presque toutes les quantités d’eau seront évaporées à cause de la chaleur, c’est pourquoi il est fortement conseillé d’arroser ses plantes tôt le matin, ou en fin d’après-midi, et ce, deux fois par semaine au minimum.
Veillez également à ce que l’eau que vous utilisez soit à température ambiante.
Lorsque vous procédez à l’arrosage de votre potager, visez la terre et non les plantes en elles-mêmes.

Une fois cet été passé

Vérifiez l’état de vos plantes, si vous remarquez la manifestation de feuilles malades, enlevez-les, si vous les laissez telles qu’elles sont, l’état de votre végétation risque d’empirer.
Et comme le froid guette votre potager, il serait approprié de commencer à prendre quelques précautions.

Conscients des dangers potentiels de l’agriculture intensive, de plus en plus de personnes se tournent vers l’alimentation bio, dépourvus de substances chimiques, elle est nettement plus saine et plus respectueuse de l’environnement.
En créant un potager biologique chez soi, on se fait plaisir tout en mangeant sainement.

Des sujets qui vous intéressent