Cures de légèreté Se requinquer sans contraintes

Nos habitudes de vie, alimentaires surtout, vont à l’encontre de notre nature. 80% de la nourriture consommée est d’origine industrielle, raffinée, transformée, bourrée de colorants, conservateurs et pesticides. Dans une ère où Les substances toxiques sont omniprésentes dans l’air et les assiettes, les cures détox sont d’astucieuses mesures dépuratives.

La détox : Plus qu’un phénomène de mode, une purge essentielle à la vie

La détoxification est un processus naturel et physiologique employé par l’organisme pour éliminer les déchets toxiques endogènes et exogènes. Cette action purificatoire a lieu au niveau d’organes spécifiques au niveau desquels les substances nocives sont réduites et inactivées.

Ce sont les émonctoires : les poumons (élimination du CO2) ; la peau (excrétion du surplus d’acides notamment lactique) ; les reins (filtration du sang) ; le foie et la vésicule biliaire (clairance hépatique, destruction des toxines médicaments et dégradation de l’ammoniac).

Cette fonction a, de tout temps, suscité l’attention et la réflexion des guérisseurs qui ont élaboré des stratégies naturelles afin de la renforcer.

Ainsi est née la fameuse cure détox, un concept issu d’un précieux savoir ancestral. Une simple observation d’une bonne hygiène de vie et d’une alimentation saine suffit à restaurer un état de santé optimal.

Le mode d’emploi pour se lancer dans la cure détox

D’abord, apprendre à communiquer avec son corps

L’organisme est un système intelligent et astucieux. Il est capable d’exprimer son bien-être comme son dysfonctionnement et de revendiquer, dans ce cas, ses besoins.

Si vous êtes attentif à votre corps, vous saurez décrypter les signaux qu’il vous envoie lorsqu’il nécessitera une cure revitalisante.

Une multitude de manifestations physiques reflètent une profonde alerte corporelle consécutive au dérèglement des organes et surtout des émonctoires.

  • Des douleurs vagues et diffuses : maux de tête quasi-permanents, douleurs articulaires et crampes musculaires.
  • Un manque d’entrain, une fatigue inexpliquée.
  • Une digestion laborieuse, une constipation, des nausées et un ballonnement abdominal.
  • Une prise de poids.
  • Un teint fade et blafard, des boutons, points noirs et plaques cutanées.
  • Une fragilisation immunitaire entraînant des infections répétitives et de plus en plus tenaces.

Choisir le bon moment pour se lancer

 Le changement brutal du régime alimentaire est susceptible de vous épuiser et de vous causer de légers troubles (malaises, nausées, maux de tête …). Idéalement, les cures sont programmées sur un temps de repos.

Le printemps et l’été offrent les meilleures conditions pour mener une cure de légèreté notamment parce que nos besoins énergétiques sont alors réduits.

Les plus audacieux feront leur détox en hiver mais sur une courte durée généralement.

Faire le tri dans sa cuisine

Les sucres raffinés, les spécialités laitières, les graisses saturées (fromages, beurre, charcuterie, viande rouge …) et les plats préparés doivent être bannis. Pendant la cure, vous devrez également supprimer tabac et alcool. Place donc aux produits naturels, préférentiellement bio : légumes, fruits, herbes aromatiques en infusion, eau et tisanes. Optez pour des modes de cuisson doux (vapeur ou papillote) qui ont l’avantage de faciliter la digestion et de préserver la qualité nutritionnelle des produits. Pour assaisonner, évitez le sel et misez sur les huiles riches en oméga-3 (huile de noix ou de colza).
Donnez un coup de pouce aux émonctoires en vous mettant aux plantes ; une infusion de mauve ou de bourdaine pour la stimulation du transit, une tisane de menthe poivrée pour l’activation de la clairance hépatique et du charbon pour l’épuration intestinale. N’oubliez pas de vous hydrater en buvant au moins deux litres d’eau par jour et en consommant des soupes et des bouillons.

Y aller doucement

Pour votre toute première cure, ne vous acharnez pas et initiez-vous en douceur. Vous pouvez, par exemple, alléger votre alimentation sur une courte durée (deux ou trois jours). Le trimestre suivant, vous pouvez vous lancer dans une mono diète détox (cure de raisins, monodiète de pommes ou à base de légumes liquides) pendant un weekend.

 

Des sujets qui vous intéressent